Écoutez jouer et chanter à la Chorale

8 Mars 2018, Journée internationale des droits des femmes

5 Juin 2018, Jour de représentation de fin d’année au collège

21 Juin 2018, Jour de la fête de la musique

Une invitation a venir écouter chanter en salle de musique les élèves de la chorale, accompagnée à la guitare et animée par leur professeur d’éducation musicale et chant choral M. Barth Ikaku Perro.

p1090701-e1530279250919.jpg

Le répertoire des titres a été choisi et tiré des projets musicaux de chaque niveau selon des séquences travaillées pour l’année 2017-2018.

  • 1er titre musical dans le répertoire – Niveau 3ème – Séquence intitulée  » Musique et Société de consommation  »
    •  » Victime de la mode «  du parolier MC Solaar. Reprise du refrain avec réécriture des couplets.
  •  2ème titre musical dans le répertoire – Niveau 6ème –  Séquence intitulée  » Contes, mythes et légendes en musique  »
    •  » Hijo de la luna «  du groupe Mecano (Espagne). C’est une version française.
  •  3ème titre musical dans le répertoire – Niveau 5ème –  Séquence intitulée  » Musique, Interprétation et Re-création (Métissages musicaux)  »
    •  » Let it be «  The Beatles.
  • 4ème titre musical dans le répertoire – Niveau 6ème – Séquence intitulée  » Contes, mythes et légendes en musique  »
    •  » L’instant poétique « . Hommage à Jean de la Fontaine, le fabuliste; Paul Verlaine, poète du 19ème siècle; Albert Giraud poète symboliste belge () qui a écrit le conte  » La lune moqueuse  » tiré de l’œuvre  » Le Pierrot Lunaire « ,  un ensemble de 21 pièces adaptées de courts poèmes. En refrain, sur les paroles et  musique revisitées de la chanson intitulée « La plage » de Graeme Allwright.
  •  5ème titre musical dans le répertoire – Niveau 4ème –  Séquence intitulée  » Musique de circonstances…… Objet de prise de conscience  »
    •  » We are the world «  (Chanson du monde) par Michael Jackson et Lionel Richie; et la chanson La Chanson Des Restos des Enfoirés par Jean-Jacques Goldman. Chansons en lien avec l’EPI [ Enseignements pratiques interdisciplinaires ] sur le thème de  » L’Art de la contestation  » avec les élèves du niveau 3ème et leurs disciplines associées : Français avec Mme Giroudon, Histoire avec M. Di Spigno, Arts plastiques avec Mmes Oracz et De Priester
  •  6ème titre musical dans le répertoire – Niveau 3ème –  Séquence intitulée « Musique et racines. Vivre ensemble « . C’est partager des valeurs communes.
    •  » Créer le beau ». Une adaptation de « Ode à la joie » du quatrième et dernier mouvement de la 9ᵉ Symphonie de Ludwig van Beethoven.

Interventions sur la langue anglaise avec les élèves de la chorale de toutes les classes eu égard à la diction, prononciation, au rythme des mots sur l’adaptation de  » We are the world «  et de  » Let it be  » avec le professeur de langue anglaise, Mme Mallem qui a participé dans le cadre d’un EPI  avec deux disciplines (Musique, Anglais)

Pour que le public écoute dans de bonnes conditions les voix des choristes, un équilibrage du son était nécessaire. La sonorisation a été prise en charge par M. Caneaux.

Ré-écriture d’un couplet déclamé sur l’adaptation de « Ode à la joie » avec les élèves de la classe de 3ème3 du professeur de langue allemande, Mme Schubert qui a participé à la traduction.

Un accompagnement piano a été proposé par Mme Taix-Plays, professeure d’Histoire-Géographie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

LA CHORALE

Le nom de l’ensemble choral s’intitule H.M.D. [ Humains Merveilleusement Différents ]. Il regroupe plus d’une quarantaine d’élèves choristes qui viennent chanter tous les jeudis, voire tous les jours sur la pause méridienne, tous animés du même désir de partager le plaisir de chanter en salle de musique. Comme les voix du cœur, une chorale qui donne de la voix.

C’est permettre que se réalise la synthèse du sensoriel, de l’affectif et du mental, facteurs d’épanouissement de la personnalité; travaillant dans le domaine de la sensibilité créatrice.

C’est aussi  » illuminer la scolarité de l’élève  » et laisser des traces indélébiles dans les mémoires longtemps après avoir quitté le milieu scolaire.

Propos de M. Barth Ikaku Perro recueillis par la documentaliste

 

 

 

 

Publicités

Nos élèves mini-entrepreneurs vivent une inoubliable journée à Paris

Mercredi 27 juin 2018.

Nous avions rendez-vous à 6h du matin devant le collège pour débuter l’aventure.

Tout le groupe des élèves de LA MINI-ENTREPRISE PAUL-EMILE VICTOR 2017-2018 était là : Seda, Alvard, Amira, Shainaze, Yousra, Chaima, Nawel, Aymen, Wessim, Clémence, Hana, et leurs deux professeures Mme Dos Santos et Mme Legros.

Nous sommes partis du collège à 6h25 prendre le C5 qui n’arrivait pas !

Il y a eu un moment de panique et de grand stress car il fallait absolument être à 7h à la gare SNCF de Perrache pour prendre le TGV Ouigo qui partait à 7h30. Le C5 est arrivé et a parcouru la ligne à grande vitesse. Nous avons pu ensuite récupérer à Cordeliers le métro A et sommes arrivés à la gare à 7h10. Nous avons eu le temps de demander à un agent ouigo de nous permettre le regroupement des 2 groupes qui avaient des réservations dans 2 wagons différents. Puis après notre installation dans le wagon, nous sommes partis à 7h30 exactement, direction Marne -la-Vallée.

Le voyage s’est bien déroulé.

Arrivés à Marne-la-Vallée, nous nous sommes précipités pour acheter les tickets RATP. Il n’y avait pas trop d’attente et ensuite direction le RER A jusqu’à l’arrêt Charles de Gaulle où nous avons ensuite pris le métro 6 jusqu’à l’arrêt de la Tour Eiffel. Les élèves ont ainsi pris trois types de transports différents, parfois pour la première fois. Les élèves ont remarqué que les quais et le métro à Paris sont plus sales et moins beau qu’à Lyon.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers la Tour Eiffel avec beaucoup d’arrêt pour faire des photos. Nous nous sommes posés au pied de la Tour Eiffel pour déjeuner.
Ce fut un moment agréable, avec des partages de repas. Les élèves ont remarqués que la langue française n’était pas la plus utilisée, car en effet il y avait beaucoup de touristes.
Ensuite, les mini entrepreneurs et Mme Legros sont allés se rafraîchir près d’un arrosage car il faisait chaud, pendant que je gardai les sacs.
Ensuite ce fut le début de la « grande marche » pour aller jusqu’au musée du Louvre où nous avions réservés pour 14h15.

DSC01448

Les élèves ont pris de nombreuses photos: sur le pont enjambant la Seine, près d’une Lamborghini qui pouvait être louée pour une promenade, près de la fontaine, au Trocadéro, puis le long du chemin: le Grand Palais, le Petit Palais et enfin le jardin des Tuileries et la Pyramide du Louvre. Les élèves ont été très curieux, tout le long du trajet, très admiratifs et émerveillés mais aussi très fatigués de la marche intensive faite.

TOUR EIFFEL

Arrivée au Louvre, nous sommes rentrés du côté groupe avec un vestiaire spécial groupe, des toilettes et une entrée spécial groupe. Les élèves ont été très surpris de la grandeur du musée. Nous nous sommes retrouvés sous la pyramide verre, un moment fort. Ensuite, nous sommes allés dans l’aile des peintres français et italiens. Les élèves ont reconnu des tableaux étudiés en cours d’histoire et bien sûr la Joconde. Nous n’avons pas eu le temps de voir tous les chefs d’œuvre principaux, car ils sont situés à des endroits différents, et le temps nous étaient comptés.

Séjour Paris Mini entreprise Louvre Juin 2018

Avant de sortir du musée, nous sommes passés par la boutique et avons acheté des souvenirs à M. le Principal, M. Simon (une carte reproduction de la Joconde) et Mme la Principale adjointe, Mme Rosique –  une carte reproduction de la Liberté guidant le peuple de Delacroix – pour les remercier de nous avoir permis ce voyage. Devant le musée, nous avons permis aux élèves d’acheter des souvenirs à leur famille dans des petites boutiques ayant des prix raisonnables.
Nous sommes ensuite repartis en direction de la station de Châtelet pour récupérer le RER A en direction de Marne-la-Vallée, station très longue. Certains élèves ont bien su s’orienter dans la station et ont nous aider à bien se diriger. Dans le RER, les élèves se sont reposés après ses kilomètres de marche !

Arrivée à Marne-la-Vallée, les mini-entrepreneurs ont pris des photos devant les deux entrées du parc Disneyland et nous nous sommes dirigés au restaurant du disney village. Nous avons juste eu le temps de choisir les menus et les glaces offerts par la mini entreprise puis nous nous sommes dirigés vers la gare pour prendre le TGV Ouigo qui partait à 19h09. Après avoir obtenu le regroupement dans un même wagon, nous avons pu dîné.

Les élèves, malgré la fatigue, ont échangé sur cette belle et inoubliable journée.
Ils avaient les yeux qui brillaient encore d’émerveillement. Tout leur a plu, même s’ils ont beaucoup marché. Arrivés à la Part-dieu, nous avons pris le C2 sans trop d’attente et sommes arrivés devant le collège à 22h où nous attendaient les familles.

Nous avons remis les enfants à leurs parents et les avons remerciés de cette journée passée en leur compagnie. Ils ont eu un comportement tout à fait correct et avec Mme Legros nous étions fiers d’eux. Nous espérons pouvoir avoir d’aussi belles sorties l’année prochaine.

Article rédigé par Mme Dos Santos, professeure de mathématiques et animatrice responsable de la mini-entreprise du collège, avec Mme Legros, professeure d’Esoagnol. 12 Juillet 2018.

 

QU’EST-CE-QUE LA MINI-ENTREPRISE AU COLLÈGE ?

ENTREPRENDRE POUR APPRENDRE

Voir : Site Collège Paul Émile Victor – 69140 – Rillieux-la-Pape.-  Page Mini entreprise
La Mini Entreprise est un dispositif qui propose de vivre une aventure entrepreneuriale, depuis la recherche d’idée jusqu’à la vente d’un produit. C’est une mise en situation réelle qui permet aux élèves intéressés de développer leurs compétences entrepreneuriales.

Objectifs :

• Permettre aux élèves de découvrir le fonctionnement d’une entreprise

• Améliorer leur compréhension du monde économique.

• Développer leurs capacités à travailler en équipe et à prendre la parole devant les autres.

• Favoriser leurs capacités à prendre des décisions, prendre des responsabilités et s’organiser.

• Éveiller, stimuler et valoriser leurs qualités personnelles (créativité, solidarité, autonomie, esprit d’initiative).

• Favoriser l’orientation scolaire des élèves grâce à la découverte dans l’action des l’organisation d’une entreprise.

• Aborder les questions d’orientation des élèves et le parcours Avenir.

 

La Mini Entreprise est surtout un projet pédagogique.

L’activité « commerciale » exercée pendant le projet n’est pas une finalité !

Il s’agit de construire un projet concret, réaliste, pour que les élèves intéressés puissent :

découvrir toutes les étapes de la gestion d’un projet,

apprendre à trouver des solutions alternatives lorsque les premières pistes envisagées ne sont pas viables,

apprendre à réajuster son projet en fonction des aléas rencontrés dans le quotidien.

 

Food advice – Une production des élèves de 5ème1 sur le thème de la nourriture et les aliments

Expression écrite et vocabulaire en anglais sur le thème de l’hygiène alimentaire dans la vie quotidienne, le lien entre la santé et la nutrition avec la classe de 5ème1 et leur professeur, M. Caneaux.

 

Présentation des travaux en Anglais

5e1 FOOD ADVICE Behrooz and Hadjer        5e1 FOOD ADVICE1 Behrooz and Hadjer

5e1 FOOD ADVICE Behrooz and Hadjer
5e1 FOOD ADVICE Constantin and Ismail   5e1-food-advice1-constantin-and-ismail1-e1531417926503.jpg
5e1 FOOD ADVICE Constantin and Ismail

Résultat de recherche d'images pour "EN CONSTRUCTION"

 

Exposition (h)auteurs de Rillieux

Les projets (h)auteurs de Rillieux-la-Pape

FLYER-vernissage           hauteurs de rillieux

Le mercredi 20 juin a eu lieu le vernissage au collège.

Voir :
Le contexte, l’objectif, le parcours qui permet de travailler les compétences transversales et disciplinaires
                 FORMAT PDF     Parcours Éducation à la Ville – Rillieux la Pape 

PTEAC  – Pôle Territorial d’Éducation Artistique et Culturel

 CARTOGRAPHIE DU PROJET

Le projet (H)Auteur.e.s de Rillieux 2017-2018

PROJET HAUTEURS DE RILLIEUX

L’action pédagogique du CAUE : Parcours du PTEAC “ Éducation à la ville : hier, aujourd’hui, demain – Mémoire et ambiances sonores urbaines  » en ateliers en classe et sur l’espace public. Thématique : Urbanisme / Paysage.
Les élèves de 7 classes, dans 4 établissements différents posent un nouveau regard, sensible et éclairé sur leur quartier, leur ville, en plein renouvellement urbain.

Au collège Paul-Émile-Victor, le projet a proposé aux trois classes impliquées de partir d’un souvenir dans l’espace urbain de Rillieux-la-Pape et d’y associer une création sonore. Les ateliers ont été menés conjointement avec le Grame, centre national de création musical.

Consulter le site du CAUE. Pages Ateliers pédagogiques
CALENDRIER HAUTEURS DE RILLIEUX FORMAT PDF  Rillieux Ville des (h)auteurs – Le projet 2017-2018
Consulter aussi : Le site de la Ville de Rillieux-la-Pape sur le GRAND PROJET DE VILLE [GPV]

LES RÉALISATIONS

Cette exposition présente les travaux de plusieurs classes du collège et des écoles primaires de Rillieux-la-Pape. Les élèves des classes de 5ème et les élèves allophones de NSA ont donné leur opinion et leur voix sur leur ville sur ce postulat : Qui connait bien cette ville ? Qui sont les habitants ?

 

P1090913 Au centre, il y a la place publique avec un pupitre. Il représente la communication des habitants de la Ville cosmopolite et polyglotte avec 73 nationalités.

Tous les élèves ont beaucoup travaillé sur la notion de démocratie.

Une déambulation dans la Ville a eu lieu le 8 Juin 2018 et a donné aux élèves l’occasion de produire des écrits et des photos.

 

DIAPORAMAS DE QUELQUES PRODUCTIONS ET MAQUETTES DES ÉLÈVES

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

FORMAT PDF Le texte de la pièce de théâtre Hypatie joué en classe par les élèves de 5ème et filmé en vidéo. Dans le cadre de l’EPI « Langues et Culture de l’Antiquité « , une thématique sur la naissance de la démocratie en Grèce et la naissance de la démonstration en mathématiques.

Les Haïkus des élèves de 6ème3

Les haïkus sont des petits poèmes japonnais qui se distinguent par leur brièveté : juste trois vers. Ils révèlent une vision poétique d’une scène, d’un objet, d’un animal ou encore d’un récit.

Un Haïku est la plus petite poésie du monde. Il se compose de 3 vers.

                                                                                           Exemple :   

Premier vers : Il se compose de 5 syllabes.               Ah! Un Cœur gelé 

Deuxième vers : Il se compose de 7 syllabes.           Va devant la cheminée

Troisième vers : Il se compose de 5 syllabes.           Pour te réchauffer

Les Haïkus viennent du Japon.                                                               Molica

Petit poème japonais de trois vers comportant respectivement 5, 7 et 5 syllabes et contenant un mot de saison. Il a deux formes de poésies modernes dans le Japon : le haïku et le tanka. Et quand on lit un haïku, on le lit successivement deux fois.

Une première fois pour comprendre le texte et une seconde fois  pour l’apprécier !

HAIKUS1

Le ciel n’est plus calme

Les vagues sont déchainées

Les gens affolés

 Célinat

 

Les barques s’effondrent

Les personnes sont affolées

Le soleil se cache

Célinat

La bonne orange

Oh quel vent glacial dommage

Neige tombera

Adam Anibar

 

Montagne  Mont Fuji

La mer déchainée

Les rameurs sont affolés

Un spectateur rit

 Raihane

Les rameurs

Beaucoup de vagues

Nous sommes vraiment fatigués

Il y a beaucoup d’eau

Raihane

Le vent sur le corps

Parapluie botte de pluie

Halloween est là

 Lyah

 

Petit lapin blanc

Qui se balade dans les champs

 Créature des bois

 Lyah

 

Ah ! la vague est froide

L’écume est sortie de l’eau

La tempête arrive

Lyah

Lever de soleil

A la lisière du bois

Les rayons m’ aveuglent

 

 

Un doudou tremblant

Sur le chemin de l’école

Averse de grêle

 

 

L’hiver à Lyon

Le soleil se cache

OH ! la neige est là !

Hiver  

Vent froid et glacial

Ah ! emporte-moi très loin

De cet enfer blanc  

 Leina

 

Printemps

Fine pluie de printemps

Tons parfaits, plus lumineux

Ah ! rien d’autre à voir

  Leina

 

L’été

 Ah ! un beau soleil

Il est enfin de sortie

Oh ! enfin l’été    

 Leina

HIVER

                         Le vent d’hiver

                      Les roches déchirent

                           Le bruit de l’eau

 

                               PRINTEMPS

                 Le printemps est là

       J’entends le bruit des vagues

             De dessous mon bateau

                                     ÉTÉ

    Des feuilles de lotus dans l’étang

                    Bougent sur l’eau

                         Pluie de juin

                              AUTOMNE

               Le ciel d’automne

          Des milliers de moineaux

               Le bruit de leurs ailes 

 

L’automne

           Feuille morte et rouge

           Feuille rouge ramassée

           Noix. L’automne arrive

Islem

 

           Raisin et citrouille,

           Feuille rouge nettoyée

           Ah ! L’automne est là

Islem

 

                 Le ciel d’automne

       Des milliers de moineaux

                 Le bruit de leurs ailes

 Islem

 

           Sur le chemin blanc

      Les feuilles rougissantes

           Dansent dans le vent

Islem

                            L’hiver

                   L’hiver il fait froid

      Le bonhomme blanc et beau

              J’aime beaucoup l’hiver

Khadija

 

L’hiver

                      Le ciel de l’hiver

                      Les orage et la pluie

                      Ah ! L’hiver arrive

 Khadija

 

                          L’automne

                  Feuille morte et rouge

                  Feuille rouge ramassée

                  Oh! L’automne est là

Khadija

Citrouille et marron

Les feuilles s’entassent  par terre

Ah ! L’Automne est là.

 Marjane

 

Les vagues arrivent

Barque tombant dans l’écume

La mer affolée

Marjane

 

 

 

Le retour du froid

Ah ! La neige retombe

Les enfants jouent là

Nassim

Travail d’écriture avec la

classe de Français de

Mme Carré

Année 2017-2018

Les élèves de 6ème3

♥ 

 Les élèves ont aimé

Le combat des héros – Planches de BD

Le jeudi 21 Juin 2018, jour du vernissage de l’exposition des planches de Bandes dessinées en Salle Terre Adélie au collège, Massil, Yasser et Aymen 6ème2 ont interviewé ce professeure sur son travail avec les élèves.

L’INTERVIEW DU PROFESSEURE D’ARTS PLASTIQUES, MME DE PRIESTER

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Massil : Je m’appelle Massil. Je suis en 6ème. Je souhaiterai vous interviewer.

Mme De Priester : Avec plaisir !

Massil : Quel travail était demandé et avec quelle classe ?

Mme De Priester : Je vous présente l’exposition. C’est le résultat du projet EPI  » Les super héros  » des classes de 5ème; en Français avec leur professeure Mme Carré et Arts Plastiques dont j’étais leur professeure .

Yasser : Qu’est-ce que l’EPI ?

Mme De Priester : C’est un sigle qui veut dire Enseignements pratiques interdisciplinaires. Les élèves ont travaillé à la description de héros en français. Ils ont inventé, imaginé en français un super gentil et un super méchant. Ensuite, ils les ont décrit avec un certain nombre de caractères. Ils ont inventé ensuite une petite histoire pour présenter la rencontre de ces héros en imaginant que les super gentils rencontrent les super méchants pour la première fois.

Une fois que le travail d’écriture a été terminé en français, les élèves sont venu en Arts plastiques avec leur projet et ils ont réalisé un travail de transcription de l’écrit à l’image.

Ils ont étudié la bande dessinée, la narration dans l’image et ont ensuite réalisé des planches de bande dessinées en racontant la rencontre entre leurs deux héros.

Massil : Avez-vous aimé le travail effectué avec vos élèves ?

Mme De Priester : Bien sur ! Nous avons beaucoup aimé le travail que les élèves ont fourni et apprécié la qualité de tous les travaux. Si vous jetez un œil, vous verrez la personnalité de chaque élève qui ressort, les talents très différents et variés, les techniques sont assez bien maitrisées.

Cela a été bien sûr un plaisir de travailler avec les cinquièmes !

Aymen : Les élèves ont trouvé cela difficile de réaliser une BD ?

Mme De Priester : En fait, au début, ils pensent qu’ils savent faire puis, au fur et à mesure, ils se rendent compte que, pour que l’on comprenne l’histoire, il faut quand même mettre en place un certain nombre de choses. Petit à petit, on affine le travail. On a pris le temps de le faire, et ils sont arrivés à réaliser ce qu’ils voulaient faire ! Sinon, il faudra leur poser la question !

Massil : Avez-vous aimé les BD réalisées par les élèves ?

Mme De Priester : C’est la question que vous venez de me poser. A nouveau, oui, j’ai beaucoup aimé les productions des élèves.

Massil : Merci de votre collaboration .

Mme De Priester : Merci à vous aussi.

p1090851.jpg

Mme Carré : Au 1er trimestre, les élèves des classes de 5ème ont eu comme consigne de travail en français d’écrire une aventure en texte narratif. Il fallait inventer un super héros. Une étude des caractéristiques des super héros de la séquence  » Héros, Héroïnes, Héroïsme  » et leurs invariants a été menée. Les élèves devaient ensuite inventé leur super héros et écrire un récit, une aventure de leur super héros. Ensuite le découpage en images ou storyboard a été réalisé en Arts plastiques.

LES PRODUCTIONS : SUPER HÉROS EN BANDE DESSINÉE

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les sens dans tous les sens

Un projet proposé en classe d’Arts plastiques, dans le cadre du Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle (PEAC) des élèves. 

Il a pour ambition et enjeux de favoriser l’égal accès de tous les élèves à l’art à travers l’acquisition d’une pratique interdisciplinaire « culture et créations artistiques« . C’est un  parcours qui permet à chaque élève d’aborder, dans cette diversité, les grands domaines des arts et de la culture, et de valoriser les activités.  Il conjugue une pratique expérimentée et la rencontre avec une artiste plasticienne dans le domaine des Arts.

Ce projet de la classe à PAC [Projet d’Action Culturelle] de l’année 2017-2018 a été mené avec les classes de 6ème 2 et de 6ème 4 de Mme Oracz, professeure d’Arts plastiques avec l’intervention de Mme Frédérique Fleury, plasticienne céramiste.

Les pistes et consignes de travail aux élèves

Réalisation d’un ou plusieurs croquis puis d’une maquette et enfin de la sculpture finale.
Nous leur avons demandé de choisir un des 5 sens et nous avons ensuite constitué des groupes de travail.
Nous leur avons demandé de réfléchir à ce sens choisi et de représenter ce qu’il leur évoquait – de manière poétique -.
De plus, nous avons pensé à un jardin imaginaire dans lequel nous retrouverions la vue, le toucher, le goût…

P1090784

Le projet « Les sens dans tous les sens »

 

L’INTERVIEW DE FREDERIQUE FLEURY

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le jeudi 21 Juin 2018, jour du vernissage de l’exposition des sculptures au collège, Yasser, 6ème2 et Aymen 6ème2 ont interviewé cette artiste sur son travail avec les élèves.

Yasser : Nous voulons vous interviewer. Nous avons plusieurs questions à vous poser.

Frédérique Fleury : Avec plaisir !

Yasser :Notre première question. Vous avez travaillé cette année avec plusieurs classes de Sixième.  Voulez-vous nous expliquer le projet au départ ?

Frédérique Fleury :  Je suis impliquée dans ce  projet  car je suis artiste. Votre professeur a décidé de faire intervenir un artiste pour que vous puissiez travailler une œuvre d’art.  Nous avons décidé de travailler sur le thème des Cinq sens. Et nous avons travaillé la céramique car c’est aussi ma spécialité.

Yasser : D’accord. J’aurais une deuxième question : Pourquoi avez vous choisi le travail sur la poterie? Je veux dire de la céramique.

Frédérique Fleury : J’ai choisi la céramique car c’est un matériau de terre donc primitif, très primaire et qui me permet de faire des choses compliqué.

Yasser : Pouvez vous nous donnez plus de détails ?

Frédérique Fleury : C’est à dire qu’avec des choses très simples, c’est à dire la terre, l’eau et le feu, on peut arriver à fabriquer des œuvres d’arts. C’est simple mais aussi un peu sophistiqué. Car il y a quelques apprentissages à avoir et moi je suis là pour vous les donner.

Aymen : Nous avons une troisième question.

Frédérique Fleury : Je suis toute ouïe.

Aymen : Voulez vous nous expliquer en quoi consiste votre travail sur la céramique ?

Frédérique Fleury : Mon travail de la céramique consiste à réfléchir à une œuvre, essayer de fabriquer ces œuvres puis de les fabriquer. Enfin les montrer aux spectateurs et au public pour qu’ils voient que l’art est une manière de communication. C’est une manière de communiquer ses impressions, ses émotions.

Yasser:  Merci. Alors, il nous reste deux questions à vous poser.

Frédérique Fleury : Bien sûr.

Yasser : Qu’aimez-vous dans la céramique ?

Frédérique Fleury : J’aime le côté souplesse de ce matériau. On peut le travailler sous plein de formes différentes. En passant après par le feu, la céramique devient complètement dure et elle devient pérenne. Cela signifie que c’est à partir de la céramique que l’on s’est rendu compte que l’Homme avait vécu dans un certain endroit en effectuant des fouilles. On retrouve donc la céramique dans l’art mais aussi l’archéologie.

Yasser : Alors comme dernière question : Aimez-vous le travail réalisé par les 6èmes du collège Paul Émile Victor ?

Frédérique Fleury : Oh oui bien sûr ! Je pense que vous avez beaucoup d’imagination et d’idées. Un peu bruyant mais à part ça, c’était très agréable de travailler avec vous.

Yasser : C’est la fin de l’interview. Merci de nous avoir accordé ce temps pour vous posez des questions, merci de nous avoir aider ! Au revoir !

Frédérique Fleury : Mais de rien, au revoir !

Mise en texte et mise en ligne de l’interview par Céanne, étudiante en service civique.

 

LES PRODUCTIONS : SCULPTURES EN CÉRAMIQUE

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

 

 

 

La Grande Lessive

Exposition des travaux en Arts plastiques

 » La Grande Lessive  » a eu lieu le 29 Mars 2018 à Rillieux la Pape.

Au collège, une exposition des productions en Arts plastiques des élèves de cycle 3 a été présenté le jeudi 21 juin 2018 en salle Terre Adélie de notre collège Paul Émile Victor.

Cette année, le thème est : PIERRES A IMAGINER, IMAGES DE PIERRES

Consulter le site La Grande Lessive® :
Invitation pour La Grande Lessive du 29 mars 2018
Pistes « Pierres à images et pierres à imaginer »

 

DIAPORAMA DE QUELQUES RÉALISATIONS D’ÉLÈVES

   Classes de 6ème du collège et CM2 École Mont Blanc

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le projet  » la Grande Lessive «  est une manifestation culturelle en phase avec l’installation artistique éphémère qui se déploie une fois par an sur la Ville de Rillieux la Pape. La commune a décidé de la faire exister afin de développer le lien social grâce à un fil et d’éveiller le désir d’une pratique artistique des habitants.

C’est une manière d’exposer qui fait référence à l’étendage de vêtements. Elle rassemble en un même lieu les réalisations – en quelque sorte les effets – d’une  » famille urbaine  » qui s’ignorait jusque-là. C’est agir ensemble, en partageant des objectifs et un dispositif communs, qui compose une immense  œuvre majeure.

Des réalisations plastiques de format A4, suspendues à des fils tendus dans des espaces publics, des dessins exposés sur des cordes à linge. A Rillieux-la-Pape, ce sont neuf établissements scolaires  qui ont participé à l’opération

 

Invitation la grande lessive

Voir : Site La Grande Lessive® : Page « C’est quoi ? – Un événement et une action » :   http://www.lagrandelessive.net/principe/cest-quoi/