De l’exercice pratique sur les symétries à la réalisation de l’origami

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aboulhere en pleine activité.

Aboulhere :  » J’aime beaucoup faire du pliage à l’Atelier Origami car c’est très divertissant et on peut bien s’amuser en le faisant !  »

 

L’AFFICHE DE L’ATELIER

Publicités

Du recyclage du papier vers nos créations mobiles et objets déco.

Des fabrications originales en pâte à papier sont réalisées  à l’Atelier Mobile / Origami au CDI.

Au départ, les bons gestes de tri  !

Au collège, le tri des déchets papier est valorisé à l’atelier avec nos créations d’objets entièrement issues du papier recyclé.

Nous participons :

- à la transformation d’un déchet (papier usager) en nouvelle matière première (pâte à papier) en les ramassant dans les poubelles des bureaux.

 - à devenir « Les experts du papier » avec la fabrication de papier recyclé.

 - à s’initier aux éco-gestes à travers un exemple concret du tri et du recyclage des papiers.  Vive l‘écocitoyenneté !

« Défi Papiers »                    Résultat de recherche d'images pour "défi papier"

Le recyclage des papiers, au cœur de l’actualité

papier recyclé

 

NOS SECRETS DE FABRICATION D’OBJETS A PARTIR DU PAPIER

 P1090546

Dans ce carton, il y a le papier collecté puis déchiqueté.
  1.  Le papier récupéré dans les poubelles à papier du collège est déchiqueté par une machine à broyer le papier de l’Administration.
  2. Dans une bassine, le papier déchiqueté est réduit en tout petits morceaux.
  3. De l’eau est versée pour que le papier soit bien recouvert.
  4. Puis, on remue beaucoup, on malaxe, on tourne, on mixe ce mélange pour qu’il devienne une pâte pas trop liquide.
  5. De la colle préparée avec de l’eau est versée dans la bassine où se trouve le mélange papier déchiqueté trempé à l’eau.
  6. Puis on attend au minimum 20 minutes.

P1090545

P1090544
P1090553

6. On prend des moules à gâteau. Et on pose et recouvre avec la pâte tout le moule.

P1090548

Une boule en pâte à papier prête pour la fabrication.

P1090563

Les moules qui servent à réaliser les objets pour créer un mobile.

Un aperçu de nos créations …..

En modelage. Modèle avant la mise en peinture

 

P1090547

La création d’un porte-crayon hérisson. Décoratif, original et très pratique !

En moulage après la mise en peinture

 

A l’atelier : Aboulhere 6ème2, Kawtar 6ème4, Maïssa 6ème2, Islem 6ème3, Nawelle 6ème5

Notre nouvelle gestionnaire nous dévoile son parcours et son métier

Une interview découverte de Mme Charentus.

Par Warda 4ème4 et Sarah 4ème4

P1090401

Forte d’une expérience de plus de 20 ans, Mme Charentus nous a reçues pour une interview dans son bureau où elle occupe un poste à responsabilités dans notre établissement scolaire en qualité de gestionnaire matériel. Elle assiste le chef d’établissement. Et entre autre, elle se charge de la partie comptable, le budget et la partie financière, les réalisations. Elle nous a expliqué comment se déroule ces processus pour tout ce qui relève de la gestion administrative, matérielle et financière : entretien des locaux, sécurité, organisation de l’accueil, de la restauration, etc….  Et aussi le suivi de l’ensemble des personnels de services.

Warda : Quelle est la nature exacte de votre métier ?

Mme Charentus : Je suis adjointe gestionnaire de l’établissement.

P1090406 Sarah : En quoi consiste t-il ?

Mme Charentus : Il consiste, en plusieurs catégories de missions. Il y a la mission comptable, la comptabilité budgétaire de l’établissement. Il  y a la partie financière avec le paiement des réalisations financières. Et enfin, la partie matérielle avec l’entretien des locaux, la sécurité de l’établissement. Et ensuite, vous avez même la partie administrative. Parce qu’il y a une partie ressources humaines au niveau des agents des collectivités territoriales. Il s’agit des personnels qui s’occupent de la restauration.

Warda : Pour quelles raisons l’avez vous choisi ?

Mme Charentus :  Ce métier ? Et bien, c’et une longue histoire. Je n’ai pas toujours été gestionnaire dans les établissements. J’ai d’abord travaillé dans le secteur privé. J’ai fait des études de gestion d’entreprises. Je suis rentrée en tant que comptable dans plusieurs entreprises privées.

Vers l’âge de quarante ans, j’ai intégré la fonction publique, par le biais du Rectorat. Je suis rentrée contractuelle dans des établissements scolaires et ensuite, j’ai passé des concours de la fonction publique.  J’ai réussi le concours d’attaché d’administration de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur. Ainsi, je suis devenu gestionnaire des établissements.

Sarah : Qu’est ce que vous aimez dans ce métier ?

Mme Charentus : La variété. La variété du travail à effectuer. Puisque je ne sais pas si vous avez compris les différentes tâches, les missions, qui sont à faire! Mais de la comptabilité aux ressources humaines,  il y a de nombreuses tâches différentes qui sont multiples et variées. De ce fait, je vois beaucoup de choses dans l’établissement.

P1090400

Notre gestionnaire dans son bureau.

Warda : Avant d’entrer dans cet établissement, que faisiez-vous auparavant ?

Mme Charentus : Auparavant, j’étais dans un autre établissement, au lycée professionnel Georges Lamarque à Crépieux-la-Pape, quartier de la ville de Rillieux-la-Pape. C’est un lycée professionnel des Métiers du bois et des Métiers de la tapisserie d’ameublement. J’étais aussi à l’intendance et j’exerçais la fonction de gestionnaire par intérim parce que le précédent gestionnaire était malade.

Sarah : Aviez-vous des idées de métier en tête avant d’exercer ce métier ?

Mme Charentus : Quand j’avais votre âge à peu prés ? J’ai eu plusieurs idées, totalement différentes. Au départ, je voulais devenir puéricultrice, et après assistance sociale. Ensuite, j’ai eu envie de m’orienter vers le métier de psychologue. En fait, j’ai fait des études jusqu’à la maîtrise en gestion et sciences économiques, à la faculté de Sciences Economiques, option gestion de l’entreprise !

 Warda : Depuis combien de temps êtes-vous à l’Education nationale ?

Mme Charentus :  A l’Education nationale ? Depuis 2001, cela fait donc 17 ans.

Sarah : Quelles études aviez vous faites ?

Mme Charentus : J’ai fait des études de gestion et sciences économiques.

Sarah : Dans combien d’établissements aviez-vous travaillé avant d’arriver à Rillieux-la-Pape ?

Mme Charentus :  J’en ai fait beaucoup parce que j’étais contractuelle au départ, avant d’arriver ici au collège Paul Emile Victor. J’ai dû travailler dans environ dix à quinze établissements.

Warda : Que pensez-vous de l’atelier journal ?

Mme Charentus : Je ne le connais pas. Je ne suis là que depuis Septembre 2017 et je ne me suis pas encore appropriée ce genre de « choses » !

 Sarah : Merci d’avoir pris du temps pour nous et de nous avoir écoutées !

Warda : Bonne fin de journée.

Mme Charentus :  A bientôt !

           Sarah : Au revoir !

 

Les élèves deviennent professeurs pour une découverte des mathématiciens et leur théorème

Un article de Yousra & Clémence 4ème2

Pour aborder le monde des mathématiques, Clémence et moi, élèves de 4ème, nous avons préparé une production orale originale  pour présenter le théorème de Fermat. Une première petite présentation de Sophie Germain, une scénette de théâtre et une longue explication sous forme de biographie de son cheminement pour devenir une mathématicienne, en démontrant  des équations pour le théorème. Dans une époque où les femmes n’avaient aucune place dans le monde scientifique, puisqu’elles devaient juste s’occuper des enfants et de la maison ! C’était les préjugés  de l’époque, pourtant le siècle des Lumières !

De quoi s’agit-il ?

Avec notre professeur de Mathématiques,  M. VILAS BOAS,  tous les jeudis de 10h à 11h, en cours, 2 élèves de la classe  nous présentent des mini conférences sur des chercheurs et mathématiciens.

Le 23 Novembre 2017, Clémence et moi étions les premières à passer et nous avons travaillé  sur une mathématicienne française du XVIII° siècle, au génie méconnu du nom de Sophie Germain.

Au début de l’heure, nous avons commencé par une petite pièce de théâtre, dont nous avons écrit les dialogues, pour expliquer   » Comment Sophie eut l’idée de devenir mathématicienne « .

Ensuite nous avons présenté à la classe sa biographie.

Puis, nous avons écrit au tableau une démonstration du théorème de Fermat. Notre professeur a pris le relais pour nous indiquer

Définitions NOMBRES PREMIERS DE SOPHIE GERMAIN

Nombre premier tel que son double plus un est aussi premier.

p et 2p + 1 sont premiers.

Le nombre 2p + 1, associé à un premier de Sophie Germain est un nombre premier sûr.

Exemple 11 et 2 x 11 + 1 = 23 sont tous deux premiers.
Séquence     Une séquence (chaîne de Cunningham)  apparaît lorsque le nombre associé est lui-même un nombre premier de Sophie Germain.

Exemple de séquence à cinq termes:

2, 2×2+1 = 5, 2×5+1 = 11, 2×11+1 = 23, 2×23+1 = 47

Au final, après les questions que le professeur a posées sur cette suite arithmétique et les réponses des élèves, nous avons  offert un goûter, bien mérité !

Première approche de la mathématicienne

Sophie Germain était une femme d’une famille noble.  Elle eut l’idée de devenir mathématicienne lors de la découverte de la mort d’Archimède qui était un mathématicien.

Mais son père a longtemps refusé car, à l’époque,  c’était mal vu qu’une femme soit mathématicienne.

Mais finalement, son père accepta de l’aider. Pourtant, elle a du prendre un pseudonyme avec l’identité d’un homme ! Elle s’appela Auguste le Blanc pour entretenir une correspondance avec Lagrange, qui était professeur d’Analyse dans cette grande école « l’Académie des sciences », où seul  les hommes pouvaient y travailler leurs recherches.

Elle travailla alors sur le théorème de Fermat et elle a démontré certaines de ces équations.

  Plan de la mini-conférence

 Le déroulement de l’heure

  • Présentation du début de la biographie.
  • Scène de théâtre.
  • Poser des questions.
  • Biographie générale.
  • Conjecture de Fermat.
  • Équation de l’élasticité.
  • Poser des questions.
  • Quizz – goûter.

Sophie Germain

        sophiegermain photo tour effeil

Source image : Site Brain Pickings.- Page « How the French Mathematician Sophie Germain Paved the Way for Women in Science and Endeavored to Save Gauss’s Life ».   https://www.brainpickings.org/2017/02/22/sophie-germain-gauss/

scene-theatre-couleurs Théâtre – Notre scènette 

Prologue ou Préambule :

Née à Paris le 1er avril 1776, Marie-Sophie Germain était une mathématicienne et philosophe française, descendante d’une famille bourgeoisie parisienne.

Le père et sa fille Marie-Sophie

Le père : Je suis Ambroise-François Germain, et ma fille Marie-Sophie se passionne pour les mathématiques, depuis qu’elle a 13 ans. J’essaie de l’en empêcher, de peur qu’elle ne se dirige vers une carrière « masculine ».

[Mise en scène] Marie-Sophie frappe à la porte. Le père entre. Sa fille entre dans le bureau de son père avec un livre à la main.

Marie-Sophie : Père. Le savez-vous? J’ai découvert en lisant ce livre que le mathématicien Archimède a été tué par un soldat romain sur une plage alors qu’il résolvait  un problème de géométrie et dessinait des cercles.

Le père : Ma chère fille, pourquoi vous intéressez-vous aux sciences mathématiques, ce métier n’est-il pas dédié aux hommes?

Marie-Sophie : Mon cher père, je suis une passionnée des mathématiques. Et en plus de cela, je veux justement prouver au monde que ce métier n’est pas seulement dédié aux hommes.

[Mise en scène] Marie-Sophie sort.

Le père : Mais finalement, ….. pourquoi pas ! Qui sait ?? Peut être qu’elle deviendra la première femme mathématicienne.             

De scènette en biographie 

Devant sa détermination, il accepte finalement de la soutenir sur le plan moral et financier. Elle suit alors les cours de l’École Polytechnique par correspondance sous le nom d’un ancien élève, Antoine-Auguste Le Blanc, car les femmes n’étaient pas admises dans cette prestigieuse école.

Elle devient l’amie de Joseph-Louis Lagrange, professeur d’analyse à l’Ecole Polytechnique.

Et de Carl-Friedrich Gauss qui est un mathématicien  avec qui elle correspond sous le même nom d’Antoine-Auguste Le Blanc avant de lui révéler son identité. Après, craignant pour la sécurité de son ami pendant la guerre franco-prussienne, elle demande au général Pernety de veiller sur lui.

Gauss la recommande pour un poste honorifique à l’université de Göttingen mais elle meurt d’un cancer du sein le 27 juin 1831 à Paris, avant l’attribution de cette distinction.

Elle apporte des contributions importantes à l’étude de l’élasticité, théorie des petites déformations continues et réversibles des milieux dont les propriétés élastiques sont les mêmes dans toutes les directions. Elle effectue également des études sur la théorie des nombres avec comme découverte la plus notable, la démonstration partielle du théorème de Fermat.

THÉORÈME DE FERMAT ET DÉMONSTRATION PARTIELLE :

Le théorème de Fermat est au départ fondé sur le théorème de Pythagore, selon lequel, dans un triangle rectangle, le carré de la longueur de l’hypoténuse est égal à la somme des carrés des longueurs des deux autres côtés.

Illustration du théorème de Pythagore

https://i0.wp.com/static.blog4ever.com/2016/04/817658/big_artfichier_817658_6021935_201608203957149.png Le dernier théorème de Fermat représente une généralisation de ce dernier : l’équation xn+yn=zn n’admet aucune solution pour n>2.

Sophie Germain démontre ce théorème pour certains cas particuliers. Dont les nombres premiers.

Un nombre premier est un nombre entier qui a uniquement 2 diviseurs.

1ere diviseur c’est 1.

2eme diviseur c’est de le diviser par lui-même.

Voici certains nombres premiers 2,3,5,7,11,13.

Elle rédige également, lors de ses recherches, trois mémoires pour expliquer théoriquement le phénomène de vibration des lames élastiques.

A voir

Une vidéo du Palais de la découverte, musée et centre culturel scientifique (Paris) : Sons et Vibrations : Figures de Chladni  (Durée : 3mn13) en lien avec l’étude des surfaces élastiques étudiées par Sophie Germain.  https://www.youtube.com/watch?v=6kLmlbkWJZ8 

Site du Palais de la découverte : http://www.palais-decouverte.fr/fr/accueil/

Le Quizz de Clémence et Yousra

1) Qui est Sophie Germain ?
2) Quel est son métier ?
3) Pour quoi son père ne veut pas qu’elle pratique ce métier ?
4) Pourquoi elle se fait appeler Auguste. Le Blanc ?
5) Qui est Carl-Friedrich Gauss ?
6) Pourquoi Sophie dit au général Pernety de veiller sur Carl-Friedrich Gauss ? 
7) Quand et de quoi meurt Sophie Germain ?
8) Quand et où est née Sophie Germain ?
9) A quelle classe appartient-elle ?
10) Cite un des théorèmes qu’a apporté Sophie Germain ?
11) Qu’est-ce que le théorème de Fermat ?
12) Qui est Archimède ?

Lire la suite

Vivez une aventure à la ferme !

P1090398  Par Alissa 4ème4

J’ ai interviewé les professeurs de SVT [Sciences de la Vie et de la Terre] du collège, Madame Bono et Monsieur Desmules avec le dictaphone de l’Atelier journal pour qu’ils nous expliquent leur sortie écologique. Il s’agit de visiter une ferme pédagogique, dans le cadre de l’atelier ECO-CLUB. J’en ai profité pour leur demander ce qu’est l’ECO-CLUB, qui permet d’apprendre à mieux connaitre son environnement.

Alissa : J’ai appris que vous visitiez une ferme. Où se situait-elle ?

Mme BONO : La ferme que nous avons visité se situait à Ecully. Avec les élèves de 5ème5 et les 6ème5.

Alissa : Voulez-vous m’expliquez en quoi consiste la sortie ECOCLUB ?

Mme BONO : L idée était de faire découvrir aux élèves ce qu’est une ferme pédagogique.

Pour plusieurs raisons :

– découvrir qu’il existe une ferme urbaine

– montrer ce qu’est un compost

– voir plusieurs sortes de serres. Exemple : une serre verticale avec un système en aquaponie, c’est à dire une serre bioclimatique et aquaponique.

– apprendre que l’on peut faire pousser des légumes sans prendre de place.

Explications :

L’aquaponie est un système qui unit la culture de plante et l’élevage de poissons. Dans ce système, les plantes sont cultivées sur un support composé de billes d’argile. La culture est irriguée en circuit fermé par de l’eau provenant d’aquarium où sont élevés les poissons. Des bactéries aérobies issues du substrat transforment l’ammoniaque contenu dans les déjections des poissons en nitrate, directement assimilable par la végétation. L’eau purifiée retourne ensuite dans l’aquarium.

– découvrir la notion du circuit court (produire des légumes sur place)

– apprendre que les animaux peuvent être utiles à l’entretien de la ferme.

Alissa : Dans cette ferme maraichère, les personnes rencontrées sont-ils des professionnels ? De quel métier ?

Mme BONO : Oui ! Ce sont des professionnels ingénieurs agronomes. Ils travaillent pour chercher des idées qui favorisent le développement de l’ agriculture biologique qui est performante pour la protection de la nature.

Alissa : Est-ce un loisir de faire visiter leur ferme ?

Mme BONO : Oui ! C’est un loisir pour eux. Mais ils ne pourraient pas le faire s’ils n’étaient pas financés par l’Etat. En fait, pendant les visites du public, les fermiers ne peuvent pas faire leur travail.

Milketounette-aquaponie

L’Aquaponie, c’est la cohabitation des poissons et des plantes ! Les poissons nourrissent les plantes grâce à leurs déchets. Puis les plantes filtre l’eau des poissons grâce à leurs racines. Ils vivent donc en symbiose car chacun est utile à l’autre. Cela fait donc partie des agricultures biologiques et innovantes.

Source image et texte : Site Milketounette Brindherbe  – Site d’information sur la culture agricole, l’utilisation d’engrais naturel, méthodes alternatives et sur les bienfaits des plantes. http://milketounette-brindherbe.blogspot.fr/2015/11/milketounette-et-laquaponie.html

Voir aussi : La Ferme Urbaine de l’Abbé Rozier  :  http://www.lyon-dardilly-ecully.educagri.fr/ferme-de-labbe-rozier/

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter le blog  de l’Eco club du collège :

 https://laclasseecologiquedepev.wordpress.com/blog/

p10905371.jpg

Triage du papier usagé pour le recycler. Récupération du papier dans des cartons de conditionnement en salle de reprographie des professeurs.

Pourquoi un Eco-Club ?

Pour donner réponse à cette question : Qu’est ce que je peux faire à mon niveau au collège pour ma planète?

L’Eco-Club est animé par les professeurs de SVT,  Mme Bono et M.Desmules, le mardi de 12h30 à 13h25

p10903991.jpg