Lecture théâtralisée en classe de 6ème

Une rencontre émouvante entre la lecture et le théâtre avec deux comédiens, Frank et Fabrice Taponard, de la Compagnie du Pêcheur. Des textes en spectacle vivant, à l’heure du conte.

p1100339

Le Vendredi 18 Janvier 2019, les élèves de Sixième ont suivi les comédiens dans les classes de français, en présence des professeures, Mme Carré, Mme Tinneberg et Mme Bonal. Une invitation de la petite troupe qui vous emmène dans la vie et l’univers d’un conteur rêveur pour partager un moment chaleureux.

Une découverte de l’univers traditionnel du conte africain,  moyen de transmission entre les générations, et mise en pratique par une lecture théâtralisée de deux contes d’Amadou Hampâté Bâ :

Le premier :  » Il n’y a pas de petite querelle « 

Le second :   » L’homme et le crocodile « 

il n'y a pas de petites querelles

Le livre

Frank Taponard a présenté ces contes traditionnels du Mali, pour « ceux dont l’esprit a mûri ». La tradition africaine les nomme « les mentons velus et les talons rugueux », des enseignements cachés derrière les mots.

p1100340Ces contes réalistes dépeignent les tares des hommes.

Seul le langage des animaux s’apparente au merveilleux, le reste est parabole (métaphore) de la réalité africaine.

p1100341
Le conte « L’Homme et le crocodile » présente une leçon sur l’ingratitude d’un homme aidé par un lièvre pour la capture d’un crocodile, un homme ingrat qui veut la mort du lièvre pour guérir son enfant.
« Chaque fois que l’on entend une discussion ou une querelle, c’est qu’un bienfait a été payé en mal. (…) C’est que l’auteur du bienfait ne s’est pas mis suffisamment en garde. »

p1100342.jpg

Le conte  » Il n’y a pas de petite querelle » présente une leçon sur  les petits conflits qu’il ne faut pas négliger, sinon ils deviennent des guerres et tout le monde en souffre.

« il n’y a pas de petite querelle, comme il n’y a pas de petit incendie ».

 

« Un conte, c’est le message d’hier transmis à demain à travers aujourd’hui ».
Les contes sont les paroles vivantes qui viennent de nos ancêtres par l’intermédiaire du chant, des images et des symboles.

Impressions d’élèves

Questions à Chama, 6ème3 

Q. : Quels sont les animaux qui apparaissent dans le premier conte ?
Chama : Dans le premier conte, il y a comme animal : le bouc, le cheval, le bœuf, le lézard, le chien,  le coq. Pas de gazelle, pourtant c’est l’animal emblématique de la savane.
Q. :  Et dans le deuxième conte ?
Chama : Un crocodile, un âne, une jument et un lièvre.
Q. : A ton avis, pourquoi l’auteur fait parler les animaux ?
Chama : Parce que ce sont des fables, comme avec Jean de La Fontaine, qui mettent en scène des animaux ridiculisant les traits de caractère humains.
Q. : Veux-tu donner un petit résumé de ce conte africain « Il n’y a pas de petite querelle »?
Chama : Cela se passe dans un village où vit un homme avec sa vieille maman. Un chien est chargé de veiller sur elle car l’homme a dû quitter le village. Un matin, le chien entend un drôle de bruit dans la case : ce sont deux lézards qui se disputent le cadavre d’une mouche sur le toit de la case. Le chien ne peut intervenir car il ne peut quitter sa place. Il appelle à l’aide le coq, qui méprise sa demande. Il rencontre le bouc, le cheval et le bœuf. Tous répondent la même chose : cela n’a pas d’intérêt et cela leur faire perdre leur temps. Le chien leur dit pourtant : « il n’y a pas de petite querelle, comme il n’y a pas de petit incendie » …….
Mais les lézards continuent de se battre, et l’un des deux tombe sur la lampe à huile. ce qui met le feu au lit de la veille maman.
Q. : As-tu trouvé le moment divertissant ou autre ?
Chama : Extra !
______________________________________________________
______________________________________________________
p1100370.jpg    Questions à Taha, 6ème2
Q. : Qu’as-tu retenu de cette lecture ?
Taha : Les comédiens étaient  dans la même situation que dans un théâtre. J’ai bien écouté.
Dans la 1ère histoire, le chien avait dit à tous les autres animaux de s’occuper des 2 lézards qui se battaient pour une mouche. Aucun animal n’a voulu aider le chien. A la fin, tous les animaux sont morts, car ils sont soit mangés (le coq), soit épuisés de fatigue (le cheval) à cause de 2 lézards !
Q. : A ton avis, qu’est ce que l’auteur de ce conte a voulu faire passer, qu’a-t-il voulu dire ?
Taha : L’écrivain qui vient du Mali nous donne des conseils; C’est une sorte de sagesse africaine :
– Il ne faut pas oublier que les petits incidents peuvent devenir graves.
– Il faut écouter les autres pour les aider
Q. Est-ce que cela t’a plu ?
Taha : Oui bien sur ! Les comédiens racontaient très bien. C’était agréable.  Le conte semblait vrai ! Enfin, pas totalement car les animaux ne parlent pas mais ce qui s’est passé aurait pu arriver dans la vie !

 

POUR ALLER PLUS LOIN :

Voir le Blog Nador Culture : Page Conte africain « il n’y pas de petite querelle…- D’après Amadou Hampate Ba, grand prix littéraire d’Afrique noire.

La fille du pêcheur – Compagnie théâtrale 
Le Tapis volant, 16, avenue des Nations 69140 Rillieux-la-Pape                                            Voir le site : Cie La fille du pêcheur

Publicités

Masque et culture africaine – Arts premiers avec les Sixièmes

 

Réalisation de masques liés aux Arts premiers qui ont alimenté les avant-garde artistiques du début du XXème siècle ( fauvisme, cubisme, expressionnisme, … ) par des formes, des couleurs, des motifs sur du papier Canson puis peints.

Une dimension cultuelle des masques  – la magie, le surnaturel –

Demande de Mme Rufo-Pantaléoni pour commencer le travail artistique : « Avec une feuille 24×32 et divers matériaux, créer un masque qui donne au visage un air étrange, surnaturel, magique ».

LES REALISATIONS DES ELEVES

Ces travaux sont en exposition au CDI.

 

Personnages fantastiques

En cours d’Arts plastiques, les élèves de 5ème de la classe de Mme Rufo-Pantaléoni ont eu comme consigne :

  1.  En vous inspirant de personnages de films, d’images de bandes dessinées, de mangas ou d’œuvres vues en classe, vous imaginerez un personnage fantastique.

  2. Il pourra être merveilleux, futuriste ou effrayant. Hybride, extra-terrestre, fantôme … Peu importe  ! Pourvu qu’il est de loin une silhouette humaine…

Il sera le Héros de votre film d’animation ….

 

Les productions des élèves

A quoi je ressemble ?

Une séquence de cours d’Arts plastiques au collège a eu lieu avec la classe de Mme Rufo-Pantaleoni dont le but et l’objectif  est de mettre en situation les élèves de 3ème.

Problématique

  • Comment construire/imaginer un référent grâce à des fragments ? (Formes, couleurs, échelles, etc…)
  • Comment intégrer ou pas le détail (fragment) dans sa représentation ?
  • En quoi le fragment peut-il influencer la mise en espace de la figure sur le support ? Doit-on s’en imprégner ou s’en affranchir

 

PRÉSENTATION DES TRAVAUX

p1100145.jpg   p1100142

p1100141.jpg   p1100140.jpg

p1100134  p1100135.jpg

p1100138.jpg  p1100146.jpg

p1100144.jpg    p1100139

p1100137  p1100136

p1100143.jpg

 

Les planches de dessins du crâne posé sur la table

p1100326

La mission des élèves de 4ème2 demandée par leur professeure, Mme Rufo-Pantaléoni

Dessiner le plus fidèlement possible un crâne posé sur une table dans la salle d’Arts plastiques.

Contraintes :

  • Dessin au crayon à papier
  • Donner du volume ( le modelé : valeurs et ombres )
  • Grand format : utiliser le format en entier, ne pas réaliser un petit dessin

Les productions des élèves

Planches

p1100316   p1100320

p1100318  p1100319

p1100321 p1100322

p1100323.jpg  p1100324

 

 

 

Le Bestiaire imaginaire

 

A l’Institut du Collège Paul-Emile Victor

Sur l’île mystérieuse de Rillieux-la-Pape, avec leur professeure d’Arts plastiques, Mme Rufo-Pantaléoni, les élèves et chercheurs de 5ème, ont découvert d’étranges créatures …

p1100154

p1100154 Images, réalité et fiction : La ressemblance, le rapport au réel, valeur expressive de l’écart

Problématique :

  • Comment dessiner une image en partant d’un fragment du réel
  • Comment dessiner, à partir de plusieurs morceaux, une créature qui soit cohérente

Objectifs :

  • Évaluation de la maitrise du dessin et du coloriage
  • Capacité à créer une image cohérente (hybride)

LES PRODUCTIONS DES ÉLÈVES

Panorama

p1100160

p1100159.jpg

Détails : quelques étranges créatures

p1100158

p1100157.jpg

p1100156.jpg

p1100155.jpg