Journée Fête de la Science 2019

2019.10.11 Fete de la Science Flyer

Les élèves des classes de 6ème et 5ème du collège ont été invités à expérimenter, observer, questionner, critiquer, échanger sur des domaines scientifiques en Sciences physiques et en Mathématiques.

Cette année, la Fête de la Science – 28ème édition nationale – s’est déroulée le 11 Octobre 2019, avec  une programmation qui met l’accent autour du thème  » Les entrelacs, les nœuds et les mathématiques  » et autour d’expériences scientifiques. Les élèves ont assisté à une conférence avec Christian Mercat, directeur de l’Institut de Recherche sur l’Enseignement des Mathématiques (IREM) de Lyon, qui enseigne la didactique des mathématiques à  l’ESPE – Université Lyon1 et qui s’intéresse aux enjeux autour de l’enseignement des mathématiques.

interview imagePetite interview d’élèves de Sixième

Qu’avez-vous retenu de cette journée de la Fête de la Science ?

  • Les mathématiques, c’est le rapport de la réalité (complexe) avec le complexe (plus simple) : c’est la modélisation.
  • La mathématique, c’est comme à travers un prisme, c’est regarder avec une certaine vue. C’est voir cette réalité complexe.
  •  Les entrelacs sont des motifs ’tressés’ que l’on trouve historiquement à de nombreux endroits, tels que les enluminures au moyen age, ainsi qu’au IX° siècle dans la tradition islamique qui recherchait des ornements purement mathématiques car il n’y a pas de représentation dans le Coran.
  • Mathématiquement, les entrelacs peuvent être construit à partir d’une structure mathématique appelée « graphe », qui permettent de trouver le chemin des différents brins, et de décider quels brins passent par-dessus les autres.

le graphe en mathématiques

Un graphe est composé de points, appelés sommets reliés entre eux par des chemins, appelés arêtes. On dit qu’il est planaire si on peut le dessiner sur une feuille sans que les arêtes ne se croisent. Chaque graphe planaire code un entrelacs. Par exemple, le triangle code le nœud de trèfle.

Natacha, 6°8 : J’ai dessiné des croisements pour ensuite créer des entrelacs. Ce sont des fils qui se croisent. Cela montre que les mathématiques sont aussi de la géométrie.

Elyora 5e2 et Mathis 6e7 : La Fête de la science est très instructive ! Nous avons appris en Salle de Sciences avec M. Duclos que si du dioxygène est mis dans une bouteille en verre, un œuf peut y entrer ! De l’air est mis dans la bouteille et l’a refermée, puis un morceau de papier est enflammé et mis dans la bouteille. Quand l’œuf a été posé dans un sens particulier sur le goulot, l’œuf est aspiré et entre dans la bouteille !

Georges-Alexandre 6e8 : Le monde est compliqué et c’est pourquoi les mathématiques permettent d’expliquer la réalité en plus simple pour comprendre le monde. Le mathématicien nous a permis d’expliquer les entrelacs. Ce sont des fils qui se croisent. Le mathématicien a cité le Minotaure : Ariane a aidé Thésée en déroulant un fil de laine pour arriver au labyrinthe. Alors, en mathématiques, déroulons le fil d’Ariane en choisissant un brin.   Sur une vidéo, j’ai vu la construction d’un entrelacs. J’ai bien aimé cette journée de la Fête de la Science.

Nour 6e8 : J’ai compris qu’en construisant un schéma, on peut réaliser une tresse comme les bracelets brésiliens avec une base de mathématiques. Le mathématicien a expliqué que le modèle le plus simple, c’est le graphe : le point (le sommet) relie des traits (l’arête). Le mathématicien a demandé : Combien d’arêtes sur l’écran? Il y a 5 sommets et 6 arêtes, donc 6 croisements. En géométrie, les graphes s’appellent des polygones (exemple le plus simple : le triangle ou le carré). J’ai aimé quand on a fait le schéma. Je pourrais le réexpliquer ensuite à mes parents qui s’intéresse beaucoup aux Sciences !!

Kaïna 6°2 : J’ai écouté un mathématicien très savant qui a bien expliqué comment il faisait pour énoncer les problèmes. J’ai compris comment il réalisait le schéma des entrelacs. Il a expliqué comment il résolvait les problèmes. Il a dit : « Je passe la plupart de mon temps à ne pas comprendre ce que je fais. Nous sommes des dresseurs de dragons et on nage dans l’inconnu « . Cette façon de pensée est très intéressante et géniale ! J’ai été étonnée de tout ce qu’il a dit ! Il a dit aussi  » Heureusement que l’on ne comnait pas tout « , et souvent, il ne comprend pas toujours les énoncés de maths ! C’est mieux de ne pas tout savoir car c’est l’école qui nous l’apprends !

 

A LIRE :

A VOIR :

ECRAN Dessiner de beaux entrelacs

Voir aussi : 

Site Physique à Main Levée / Université de Lille; UNISCIEL » Mécanique des gaz » Faire entrer un œuf dans une bouteille.- Consulter/cliquez sur le lien : http://phymain.unisciel.fr/faire-entrer-un-oeuf-dans-une-bouteille/

Pour plus d’informations, consultez le site national de la Fête de la Science.

A lire dans la presse locale, Le Progrès. Édition Ouest lyonnais et Val de Saône, Page Rillieux laJournée de la Science_Article Le progrès.2019.10.14 Pape, Lundi 14 Octobre 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s