A quoi je ressemble ?

Une séquence de cours d’Arts plastiques au collège a eu lieu avec la classe de Mme Rufo-Pantaleoni dont le but et l’objectif  est de mettre en situation les élèves de 3ème.

Problématique

  • Comment construire/imaginer un référent grâce à des fragments ? (Formes, couleurs, échelles, etc…)
  • Comment intégrer ou pas le détail (fragment) dans sa représentation ?
  • En quoi le fragment peut-il influencer la mise en espace de la figure sur le support ? Doit-on s’en imprégner ou s’en affranchir

 

PRÉSENTATION DES TRAVAUX

p1100145.jpg   p1100142

p1100141.jpg   p1100140.jpg

p1100134  p1100135.jpg

p1100138.jpg  p1100146.jpg

p1100144.jpg    p1100139

p1100137  p1100136

p1100143.jpg

 

Publicités

Les planches de dessins du crâne posé sur la table

p1100326

La mission des élèves de 4ème2 demandée par leur professeure, Mme Rufo-Pantaléoni

Dessiner le plus fidèlement possible un crâne posé sur une table dans la salle d’Arts plastiques.

Contraintes :

  • Dessin au crayon à papier
  • Donner du volume ( le modelé : valeurs et ombres )
  • Grand format : utiliser le format en entier, ne pas réaliser un petit dessin

Les productions des élèves

Planches

p1100316   p1100320

p1100318  p1100319

p1100321 p1100322

p1100323.jpg  p1100324

 

 

 

Le Bestiaire imaginaire

 

A l’Institut du Collège Paul-Emile Victor

Sur l’île mystérieuse de Rillieux-la-Pape, avec leur professeure d’Arts plastiques, Mme Rufo-Pantaléoni, les élèves et chercheurs de 5ème, ont découvert d’étranges créatures …

p1100154

p1100154 Images, réalité et fiction : La ressemblance, le rapport au réel, valeur expressive de l’écart

Problématique :

  • Comment dessiner une image en partant d’un fragment du réel
  • Comment dessiner, à partir de plusieurs morceaux, une créature qui soit cohérente

Objectifs :

  • Évaluation de la maitrise du dessin et du coloriage
  • Capacité à créer une image cohérente (hybride)

LES PRODUCTIONS DES ÉLÈVES

Panorama

p1100160

p1100159.jpg

Détails : quelques étranges créatures

p1100158

p1100157.jpg

p1100156.jpg

p1100155.jpg

Les Sixièmes au MAC Lyon

Rétrospective Bernar Venet  2019-1959

p1100126 Une expérience visuelle plastique qui propose un gigantisme d’œuvres artistiques avec leurs lignes de force, leurs tensions, comme la résolution d’un déséquilibre, d’un vertige de l’espace ……

 

p1100130Jeudi 22 Novembre 2018, dans le cadre des enseignements artistiques du collège, les élèves d’une classe de  Sixième sont partis visiter, avec leur professeure d’Arts plastiques, Mme Oracz, la rétrospective Bernar Venet proposée par le Musée d’Art contemporain de Lyon. Elle retrace, sur 60 années de création, la carrière d’un des pionniers de l’art conceptuel et de l’art minimal en France.

 

A l’entrée du musée, une guide a sensibilisé et informé les élèves sur les œuvres d’art, plus de 170 œuvres, qui sont exposées dans le musée, avec des commentaires, des anecdotes pour illustrer ses propos sur la vie de l’artiste. Pour tenir son auditoire en haleine, la guide a posé des questions aux élèves sur « ce qu’ils voient ».

Les élèves découvrent une première œuvre sur laquelle, c’est lui, l’artiste Bernar Venet. Il a demandé à un ami de le prendre en photo. Il a alors 20 ans dans les années 1960.

Tout le groupe traverse un immense rideau de plastique, imprimé noir et blanc  en transparence et pénètre dans le musée pour rentrer dans l’univers de l’artiste. « Que représente cette photo ? « . Les élèves décrivent :  » Il est de face. Il tient une règle. C’est un outil qu’il utilise pour regarder une ligne imaginaire. Le rideau est grand car il mesure 5m sur 7 ! Il veut que cela soit spectaculaire.  »

p1100129

Bernar Venet est né en 1941. A ce jour, il a 77 ans. Photo Mme Fontaine

p1100131

 

Les élèves commencent le parcours du musée. Arrêt devant une immense photographie couleur murale.

 

 » Avez-vous deviné où il fait son travail ? « . Il travaille dans une usine, car c’est un grand espace où il utilise le fer. Et  » Que fait-il ? « . Il fait des formes. Il soude mais avec de grosses machines. L’artiste présente le poids de son travail : une matière très dense et très lourde.

L’objet n’est pas la fin mais la matière de l’Art.

Au 1e étage, entrée dans une salle où les sculptures sont de dimension XXL.

Question pertinente d’une élève :  » Comment ces œuvres/objets très lourds et volumineux arrivent-elles au musée ? «  . Toutes ces créations sont montées avec des machines et ascenseurs spéciaux, sur une énorme plateforme ! L’accrochage se fait sur 3 ou 4 semaines.  » Dans cette salle, il y a 70 tonnes de sculpture « , c’est très difficile à manipuler.

bernar venet gribouillon mac

 » Qu’essaie-t-il de faire avec ses formes ? « . C’est une forme de signature. Des « gribouillis » initialement dessinés qu’il reproduit en pièces de métal de grande échelle, ses « gribs ». Il y a des trous sur une ligne continue, des spirales ou des surfaces indéterminées.

formes acier gribs bernar venet mac mme orcaz

Des élèves devant un  » gribs  » de Bernar Venet. Photo Mme Oracz

 

 

L’ordre est ainsi symbolisé par la figure récurrente de la ligne, qu’il explore dans toutes ses formes et déformations.

 

 

 

Trois variations de ligne – droite, courbe et ligne brisée -.

« La ligne indéterminée  » qui se libère de la contrainte géométrique et n’est plus déterminée mathématiquement. La réalisation des surfaces indéterminées est en acier ciré oxycoupé, un type d’acier corten qui reçoit un traitement au chrome, au nickel et au cuivre afin que sa rouille soit d’une couleur intense.

formes acier bernar venet

Sculpture Courbes acier – Photo Mme Oracz

Observation des élèves : Au centre de la pièce, une œuvre de 10 tonnes : des morceaux découpés sans attache qui sont en équilibre. Il y a des plis comme des modules, des jeux de construction,  » comme d’énormes carambars  » indique un élève.
bernar venet

Là où les structures ont glissé …..

bernar venet glissement

ligne qui tombeOu faire tomber les lignes.

 

Les élèves évoquent : DÉSORDRE / INSTABILITÉ-RUPTURE / DÉVIANCE / INCERTITUDE / CHAOS

Le résultat n’est jamais le même …. C’est le fruit du hasard. Il y a du suspense. C’est une SCULPTURE aléatoire.

Opposer géométrie et désordre, déterminé et indéterminé.

bernar venet positiond_uneligne indéterminéeLa position d’une ligne indéterminée.

Elle dépend du hasard, de l’imprévu, de l’indéterminé. Une structure en bois peint. C’est l’artiste qui fabrique sa propre peinture. C’est plus léger.

 

 

 

LA LIGNE DROITE / LA LIGNE OBJET / LA LIGNE INSTRUMENT / LA TRACE DE LA LIGNE comme mémoire tangible du geste pictural.
formes horizontales bernar venet mac mme orcaz

La trace de la ligne. Photo Mme Oracz

bernar venet la trace comme memoire trangible

 

Ces œuvres permettent de repérer le geste.

 

 

bernar venet angle aigu 40,5

 

Cette œuvre définit la position de 2 angles aigus de 40,5° chacun.

 

 

 Au 3e étage (1965-1959), les origines, la genèse. Sous d’autres formes, la ligne, la matière, le concept et le refus du figuratif. Les élèves voient un support inattendu. Ce n’est pas de la peinture, c’est du goudron. Pour faire une œuvre, l’artiste veut utiliser une matière que tout le monde connait.

Œuvre de 1963 – Goudrons
bernar-venet-peinture-goudron.jpg  ONDULATION / PLI / VAGUE sur la toile

 » Comment a-t-il fait ?  » Bernar Venet a mis la toile à plat, il a étalé d’une couche épaisse de cette matière, le goudron puis il a utilisé la gravité, favorisant les coulures à la faveur de la position verticale des tableaux. La matière et la texture évoluent en fonction de la température » .

Les élèves ont vu une dernière œuvre

forme charbon bernar venet mac mme orcaz

 » Que remarquez-vous ? « . Deux élèves répondent : « C’est comme du charbon. Ça brille ! ». Ce sont des sédiments, éléments naturels. C’est ce qui vient de la mine, du sol. La couleur brillante est rendue par un pistolet à peinture. Les morceaux sont disposés aléatoirement.

bernar venet charbon

Le commentaire d’Elyora, 6ème5 sur sa visite au Musée d’Art Contemporain

 » C’est incroyable qu’il y ait des objets aussi lourds qui tiennent sur un parquet. J’avais peur que le parquet s’écroule à cause de la charge démentielle dessus. Des tonnes d’acier !

Ce qui était bien, ce que j’ai aimé, c’est le rideau sur lequel il y avait l’œuvre. C’est original et surprenant de traverser le rideau avec un personnage dessus et c’est l’artiste Bernar Venet.

C’était la première fois que je voyais des sculptures aussi volumineuses. Je suis pourtant déjà allée dans un musée, mais il n’ y avait pas ce genre d’œuvre. Ce n’est pas commun. Extraordinaire que Bernar Venet fabrique ses créations artuistiques avec des éléments de chantier. Pour moi, c’est ça, l’art contemporain !  »

AU FINAL,

Des temps forts. Tous ont admiré les performances de l’artiste dans la répartition des salles, avec des pièces artistiques majeures. Éblouissant, inédit et exceptionnel. 

Voir la vidéo :

Source image : Blog autour de l’art Sculpturenature.com / Contributeurs https://www.sculpturenature.com/bernar-venet-expo-sculpture-mac-lyon/

 

Art, ombres et lumières

Les dessins réalisés par les Sixième 3 ont conquis le cœur du journal !

Comment ?

Mlle Choco Cookie a interviewé la documentaliste du collège.

Celle-ci raconte :

 » Je me rendais à la cantine quand je rencontre notre professeure d’Arts plastiques au collège, Mme Rufo-Pantaleoni. Nous avons discuté, et en parlant à ce moment là, j’ai aperçu  des peintures d’élèves de 6ème3, affichées au fond de la salle.

Elles étaient vraiment splendides !

Elles représentaient des formes en couleurs avec une ombre derrière et des reflets blancs. En tout cas, je les trouve très harmonieuse, d’une belle créativité. Les couleurs vives ont tout de suite attiré mon regard. De petites beautés artistiques ! ’’

Les consignes de travail :

Durant le cours, le professeur a posé des jouets sur une table près de la fenêtre pour pouvoir distinguer l’ombre et la lumière. Elle nous a demandé de regarder les objets (jouets) et de les peindre. Les élèves devaient directement appliquer sur une feuille Canson avec un pinceau ce qu’ils voyaient. Ensuite il fallait faire le fond avec une couleur qui ferait ressortir les objets. Pour finir dessiner l’ombre au fusain et tracer la lumière avec une craie blanche.

Voici le diaporama des travaux. Regardez !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Maintenant, nous allons nous intéresser aux « auteurs » de ces peintures. J’ai interviewé une élève de cette classe et voilà son témoignage :

p1100163

Mlle Choco Cookie : Bonjour Salsabil !

Salsabil : Bonjour Mlle Choco Cookie !

Mlle Choco Cookie : Je voudrais te poser quelques questions …

Salsabil : D’accord allons-y .

Mlle Choco Cookie : As – tu aimé la séance d’Arts plastiques ?

Salsabil : C’est bien et créatif .

Mlle Choco Cookie : As-tu un moment que tu n’as pas aimé ?

Salsabil : Non j’ai tout aimé

Mlle Choco Cookie : Es-ce que tu as trouvé ça facile ?

Salsabil : Pas vraiment, car ma prof m’a peu aidée mais ça va .

Mlle Choco Cookie : Penses-tu que les œuvres de tes camarades seront dans le journal ?

Salsabil : Peut-être mais je ne suis pas sûre à 100% .

Mlle Choco Cookie : Merci beaucoup Salsabil pour ton témoignage !

Salsabil : De rien, Mlle Choco Cookie !

Au tour du professeur d’être interviewé :

p1100193.jpg

          Mme Rufo-Pantalioni,          Professeure d’Arts plastiques

Mlle Choco Cookie : Bonjour Mme Rufo !

Mme Rufo : Bonjour Mlle Choco Cookie.

Mlle Choco Cookie : Je vais vous interviewer sur les « créations » des ombres et des lumières des élèves de 6ème3…

Mme Rufo : Pas de soucis

Mlle Choco Cookie : Comment s’est déroulée la séance ?

Mme Rufo : Les élèves étaient un peu dissipés mais ça c’est bien déroulé

Mlle Choco Cookie : Es-ce que c’était difficile ?

Mme Rufo : Pour certains des élèves oui mais pour d’autres non.

Mlle Choco Cookie : C’est possible de reproduire ce dessin à la maison ?

Mme Rufo : Oui , c’est rapide et le matériel coûte peu .

Mlle Choco Cookie : Merci beaucoup Mme Rufo ! Au revoir !

Mme Rufo : Au revoir !

Bref, cela a beaucoup plu aux élèves de 6ème3.

Ils seront encore beaucoup plus contents quand ils apprendront qu’ils seront dans le journal du collège ! smile1-happiness-emotion.jpg

Appel aux candidatures !
  • Tu aimes rédiger des articles ?
  • Tu souhaites passer dans le blog journal ?
  • Tu aimes faire de la caricature ?
  • Tu aimes parler de tout et n’importe quoi ?

Et bien, viens bâtir une équipe de rédacteurs !

Inscris-toi auprès de la documentaliste au CDI !

On compte sur toi !

 

Article rédigé par Mlle Choco Cookie, 6ème3

Nos élèves mini-entrepreneurs vivent une inoubliable journée à Paris

Mercredi 27 juin 2018

Nous avions rendez-vous à 6h du matin devant le collège pour débuter l’aventure.

Tout le groupe des élèves de LA MINI-ENTREPRISE PAUL-EMILE VICTOR 2017-2018 était là : Seda, Alvard, Amira, Shainaze, Yousra, Chaima, Nawelle, Aymen, Wassim, Clémence, Hana, et leurs deux professeures Mme Dos Santos et Mme Legros.

Nous sommes partis du collège à 6h25 prendre le C5 qui n’arrivait pas !

Il y a eu un moment de panique et de grand stress car il fallait absolument être à 7h à la gare SNCF de Perrache pour prendre le TGV « Ouigo » qui partait à 7h30. Le C5 est arrivé et a parcouru la ligne à grande vitesse. Nous avons pu ensuite récupérer à Cordeliers le métro A et sommes arrivés à la gare à 7h10. Nous avons eu le temps de demander à un agent « Ouigo » de nous permettre le regroupement des 2 groupes qui avaient des réservations dans 2 wagons différents. Puis après notre installation dans le wagon, nous sommes partis à 7h30 exactement, direction Marne -la-Vallée Chessy.

Le voyage s’est bien déroulé.

Arrivés à Marne-la-Vallée Chessy, nous nous sommes précipités pour acheter les tickets RATP. Il n’y avait pas trop d’attente.

Paris-metro-ligne-6Ensuite direction le RER A jusqu’à l’arrêt « Charles de Gaulle étoile » où nous avons ensuite pris le métro 6 jusqu’à l’arrêt de la « Dukest Tour Eiffel ».

rer-a.png

Les élèves ont ainsi pris trois types de transports différents, parfois pour la première fois. Les élèves ont remarqué que les quais et le métro à Paris sont plus sales et moins beau qu’à Lyon.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers la Tour Eiffel avec beaucoup d’arrêt pour faire des photos. Nous nous sommes posés au pied de la Tour Eiffel pour déjeuner.
metro-station-map-eiffel-towerCe fut un moment agréable, avec des partages de repas. Les élèves ont remarqués que la langue française n’était pas la plus utilisée, car en effet il y avait beaucoup de touristes.
Ensuite, les mini entrepreneurs et Mme Legros sont allés se rafraîchir près d’un arrosage car il faisait chaud, pendant que je gardai les sacs.
Ensuite ce fut le début de la « grande marche » pour aller jusqu’au musée du Louvre où nous avions réservés pour 14h15.

DSC01448

LA TOUR EIFFEL et LE CHAMP DE MARS – Photo Mme Dos Santos

Les élèves ont pris de nombreuses photos : sur le pont enjambant la Seine, près d’une Lamborghini qui pouvait être louée pour une promenade, près de la fontaine, au Trocadéro, puis le long du chemin: le Grand Palais, le Petit Palais et enfin le jardin des Tuileries et la Pyramide du Louvre. Les élèves ont été très curieux, tout le long du trajet, très admiratifs et émerveillés mais aussi très fatigués de la marche intensive faite.

TOUR EIFFEL

LA TOUR EIFFEL – Photo Mme Dos Santos

Arrivée au Louvre, nous sommes rentrés du côté groupe avec un vestiaire spécial groupe, des toilettes et une entrée spécial groupe. Les élèves ont été très surpris de la grandeur du musée. Nous nous sommes retrouvés sous la pyramide verre, un moment fort. Ensuite, nous sommes allés dans l’aile des peintres français et italiens. Les élèves ont reconnu des tableaux étudiés en cours d’histoire et bien sûr la Joconde. Nous n’avons pas eu le temps de voir tous les chefs d’œuvre principaux, car ils sont situés à des endroits différents, et le temps nous étaient comptés.

Séjour Paris Mini entreprise Louvre Juin 2018

Avant de sortir du musée, nous sommes passés par la boutique et avons acheté des souvenirs à M. le Principal, M. Simon (une carte reproduction de la Joconde) et Mme la Principale adjointe, Mme Rosique –  une carte reproduction de la Liberté guidant le peuple de Delacroix – pour les remercier de nous avoir permis ce voyage. Devant le musée, nous avons permis aux élèves d’acheter des souvenirs à leur famille dans des petites boutiques ayant des prix raisonnables.
Nous sommes ensuite repartis en direction de la station de Châtelet pour récupérer le RER A en direction de Marne-la-Vallée, station très longue. Certains élèves ont bien su s’orienter dans la station et ont nous aider à bien se diriger. Dans le RER, les élèves se sont reposés après ses kilomètres de marche !

Arrivée à Marne-la-Vallée, les mini-entrepreneurs ont pris des photos devant les deux entrées du parc Disneyland et nous nous sommes dirigés au restaurant du disney village. Nous avons juste eu le temps de choisir les menus et les glaces offerts par la mini entreprise puis nous nous sommes dirigés vers la gare pour prendre le TGV Ouigo qui partait à 19h09. Après avoir obtenu le regroupement dans un même wagon, nous avons pu dîné.

Les élèves, malgré la fatigue, ont échangé sur cette belle et inoubliable journée.
Ils avaient les yeux qui brillaient encore d’émerveillement. Tout leur a plu, même s’ils ont beaucoup marché. Arrivés à la Part-dieu, nous avons pris le C2 sans trop d’attente et sommes arrivés devant le collège à 22h où nous attendaient les familles.

Nous avons remis les enfants à leurs parents et les avons remerciés de cette journée passée en leur compagnie. Ils ont eu un comportement tout à fait correct et avec Mme Legros nous étions fiers d’eux. Nous espérons pouvoir avoir d’aussi belles sorties l’année prochaine.

Article rédigé par Mme Dos Santos, professeure de mathématiques et animatrice responsable de la mini-entreprise du collège, avec Mme Legros, professeure d’Esoagnol. 12 Juillet 2018. Avec la participation d’Aymen, 5ème pour la mise en image et l’apport de texte.

 

 

QU’EST-CE-QUE LA MINI-ENTREPRISE AU COLLÈGE ?

ENTREPRENDRE POUR APPRENDRE

Voir : Site Collège Paul Émile Victor – 69140 – Rillieux-la-Pape.-  Page Mini entreprise
La Mini Entreprise est un dispositif qui propose de vivre une aventure entrepreneuriale, depuis la recherche d’idée jusqu’à la vente d’un produit. C’est une mise en situation réelle qui permet aux élèves intéressés de développer leurs compétences entrepreneuriales.

Objectifs :

• Permettre aux élèves de découvrir le fonctionnement d’une entreprise

• Améliorer leur compréhension du monde économique.

• Développer leurs capacités à travailler en équipe et à prendre la parole devant les autres.

• Favoriser leurs capacités à prendre des décisions, prendre des responsabilités et s’organiser.

• Éveiller, stimuler et valoriser leurs qualités personnelles (créativité, solidarité, autonomie, esprit d’initiative).

• Favoriser l’orientation scolaire des élèves grâce à la découverte dans l’action des l’organisation d’une entreprise.

• Aborder les questions d’orientation des élèves et le parcours Avenir.

 

La Mini Entreprise est surtout un projet pédagogique.

L’activité « commerciale » exercée pendant le projet n’est pas une finalité !

Il s’agit de construire un projet concret, réaliste, pour que les élèves intéressés puissent :

découvrir toutes les étapes de la gestion d’un projet,

apprendre à trouver des solutions alternatives lorsque les premières pistes envisagées ne sont pas viables,

apprendre à réajuster son projet en fonction des aléas rencontrés dans le quotidien.

 

Food advice – Une production des élèves de 5ème1 sur le thème de la nourriture et les aliments

Expression écrite et vocabulaire en anglais sur le thème de l’hygiène alimentaire dans la vie quotidienne, le lien entre la santé et la nutrition avec la classe de 5ème1 et leur professeur, M. Caneaux.

 

Présentation des travaux en Anglais

5e1 FOOD ADVICE Behrooz and Hadjer        5e1 FOOD ADVICE1 Behrooz and Hadjer

5e1 FOOD ADVICE Behrooz and Hadjer
5e1 FOOD ADVICE Constantin and Ismail   5e1-food-advice1-constantin-and-ismail1-e1531417926503.jpg
5e1 FOOD ADVICE Constantin and Ismail

Résultat de recherche d'images pour "EN CONSTRUCTION"

 

Exposition (h)auteurs de Rillieux

Les projets (h)auteurs de Rillieux-la-Pape

FLYER-vernissage           hauteurs de rillieux

Le mercredi 20 juin a eu lieu le vernissage au collège.

Voir :
Le contexte, l’objectif, le parcours qui permet de travailler les compétences transversales et disciplinaires
                 FORMAT PDF     Parcours Éducation à la Ville – Rillieux la Pape 

PTEAC  – Pôle Territorial d’Éducation Artistique et Culturel

 CARTOGRAPHIE DU PROJET

Le projet (H)Auteur.e.s de Rillieux 2017-2018

PROJET HAUTEURS DE RILLIEUX

L’action pédagogique du CAUE : Parcours du PTEAC “ Éducation à la ville : hier, aujourd’hui, demain – Mémoire et ambiances sonores urbaines  » en ateliers en classe et sur l’espace public. Thématique : Urbanisme / Paysage.
Les élèves de 7 classes, dans 4 établissements différents posent un nouveau regard, sensible et éclairé sur leur quartier, leur ville, en plein renouvellement urbain.

Au collège Paul-Émile-Victor, le projet a proposé aux trois classes impliquées de partir d’un souvenir dans l’espace urbain de Rillieux-la-Pape et d’y associer une création sonore. Les ateliers ont été menés conjointement avec le Grame, centre national de création musical.

Consulter le site du CAUE. Pages Ateliers pédagogiques
CALENDRIER HAUTEURS DE RILLIEUX FORMAT PDF  Rillieux Ville des (h)auteurs – Le projet 2017-2018
Consulter aussi : Le site de la Ville de Rillieux-la-Pape sur le GRAND PROJET DE VILLE [GPV]

LES RÉALISATIONS

Cette exposition présente les travaux de plusieurs classes du collège et des écoles primaires de Rillieux-la-Pape. Les élèves des classes de 5ème et les élèves allophones de NSA ont donné leur opinion et leur voix sur leur ville sur ce postulat : Qui connait bien cette ville ? Qui sont les habitants ?

 

P1090913 Au centre, il y a la place publique avec un pupitre. Il représente la communication des habitants de la Ville cosmopolite et polyglotte avec 73 nationalités.

Tous les élèves ont beaucoup travaillé sur la notion de démocratie.

Une déambulation dans la Ville a eu lieu le 8 Juin 2018 et a donné aux élèves l’occasion de produire des écrits et des photos.

 

DIAPORAMAS DE QUELQUES PRODUCTIONS ET MAQUETTES DES ÉLÈVES

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

FORMAT PDF Le texte de la pièce de théâtre Hypatie joué en classe par les élèves de 5ème et filmé en vidéo. Dans le cadre de l’EPI « Langues et Culture de l’Antiquité « , une thématique sur la naissance de la démocratie en Grèce et la naissance de la démonstration en mathématiques.

Les Haïkus des élèves de 6ème3

Les haïkus sont des petits poèmes japonais qui se distinguent par leur brièveté : juste trois vers. Ils révèlent une vision poétique d’une scène, d’un objet, d’un animal ou encore d’un récit.

Un Haïku est la plus petite poésie du monde. Il se compose de 3 vers.

                                                                                           Exemple :   

Premier vers : Il se compose de 5 syllabes.               Ah! Un Cœur gelé 

Deuxième vers : Il se compose de 7 syllabes.           Va devant la cheminée

Troisième vers : Il se compose de 5 syllabes.           Pour te réchauffer

Les Haïkus viennent du Japon.                                                               Molica

Petit poème japonais de trois vers comportant respectivement 5, 7 et 5 syllabes et contenant un mot de saison. Il a deux formes de poésies modernes dans le Japon : le haïku et le tanka. Et quand on lit un haïku, on le lit successivement deux fois.

Une première fois pour comprendre le texte et une seconde fois  pour l’apprécier !

HAIKUS1

Le ciel n’est plus calme

Les vagues sont déchainées

Les gens affolés

 Célinat

 

Les barques s’effondrent

Les personnes sont affolées

Le soleil se cache

Célinat

La bonne orange

Oh quel vent glacial dommage

Neige tombera

Adam Anibar

 

Montagne  Mont Fuji

La mer déchainée

Les rameurs sont affolés

Un spectateur rit

 Raihane

Les rameurs

Beaucoup de vagues

Nous sommes vraiment fatigués

Il y a beaucoup d’eau

Raihane

Le vent sur le corps

Parapluie botte de pluie

Halloween est là

 Lyah

 

Petit lapin blanc

Qui se balade dans les champs

 Créature des bois

 Lyah

 

Ah ! la vague est froide

L’écume est sortie de l’eau

La tempête arrive

Lyah

Lever de soleil

A la lisière du bois

Les rayons m’ aveuglent

 

 

Un doudou tremblant

Sur le chemin de l’école

Averse de grêle

 

 

L’hiver à Lyon

Le soleil se cache

OH ! la neige est là !

Hiver  

Vent froid et glacial

Ah ! emporte-moi très loin

De cet enfer blanc  

 Leina

 

Printemps

Fine pluie de printemps

Tons parfaits, plus lumineux

Ah ! rien d’autre à voir

  Leina

 

L’été

 Ah ! un beau soleil

Il est enfin de sortie

Oh ! enfin l’été    

 Leina

HIVER

                         Le vent d’hiver

                      Les roches déchirent

                           Le bruit de l’eau

 

                               PRINTEMPS

                 Le printemps est là

       J’entends le bruit des vagues

             De dessous mon bateau

                                     ÉTÉ

    Des feuilles de lotus dans l’étang

                    Bougent sur l’eau

                         Pluie de juin

                              AUTOMNE

               Le ciel d’automne

          Des milliers de moineaux

               Le bruit de leurs ailes 

 

L’automne

           Feuille morte et rouge

           Feuille rouge ramassée

           Noix. L’automne arrive

Islem

 

           Raisin et citrouille,

           Feuille rouge nettoyée

           Ah ! L’automne est là

Islem

 

                 Le ciel d’automne

       Des milliers de moineaux

                 Le bruit de leurs ailes

 Islem

 

           Sur le chemin blanc

      Les feuilles rougissantes

           Dansent dans le vent

Islem

                            L’hiver

                   L’hiver il fait froid

      Le bonhomme blanc et beau

              J’aime beaucoup l’hiver

Khadija

 

L’hiver

                      Le ciel de l’hiver

                      Les orage et la pluie

                      Ah ! L’hiver arrive

 Khadija

 

                          L’automne

                  Feuille morte et rouge

                  Feuille rouge ramassée

                  Oh! L’automne est là

Khadija

Citrouille et marron

Les feuilles s’entassent  par terre

Ah ! L’Automne est là.

 Marjane

 

Les vagues arrivent

Barque tombant dans l’écume

La mer affolée

Marjane

 

 

 

Le retour du froid

Ah ! La neige retombe

Les enfants jouent là

Nassim

Travail d’écriture avec la

classe de Français de

Mme Carré

Année 2017-2018

Les élèves de 6ème3

♥ 

 Les élèves ont aimé