L’art abstrait et ses sensations

Les élèves de 6ème2 présentent un projet en Arts plastiques avec la classe de Mme Rufo-Pantaléoni, sur le thème de l’art abstrait et ses sensations.

Composition, Organisation

4 février 2019 Géocomposition
Il a été demandé aux élèves de réaliser des formes géométriques sur un support A4. Ces formes ont été colorées avec les couleurs primaires et secondaires (feutres, crayon de couleur ou peinture au choix).
Préparation technique
‘’Remplir une feuille de dessin de formes géométriques simples et colorées (triangles/carrés/cercles) de couleurs primaires, secondaires ou tertiaires.’’ Minimum 10 formes.
Sur une deuxième feuille divisée en deux parties, vous peindrez deux fonds en utilisant une des couleurs des formes.’’
Une fois que vous aurez tiré au sort votre couple vous essaierez de composer sur votre support en fonction de votre couple en envahissez vos deux fonds de manière à provoquer chez le spectateur les sensations correspondantes. Restez, sortez du support, superposez, accrochez, collez, suspendez, à vous de voir…
11 février 2019 Géocomposition
Les formes ont été découpées et en binôme, les élèves ont commencé à travailler sur le groupe de mots tiré au sort.
Projet : feuilles peintes (format A4) avec les couleurs primaires et secondaires de différentes façons : empâtement, aplat, transparence, touches visibles, dégradés, tâches, etc.
Redécoupées en forme géométriques et assemblées pour créer des sensations de : mouvement / équilibre/ Déséquilibre/ Organisation, etc.
Problématique
– Comment les couleurs, les formes – qui occupent l’espace – et les effets produits par leur manipulation peuvent créer un sens ou une sensation ?
– Comment faire la différence entre la figuration et l’abstraction ?
– Comment aider les élèves à appréhender l’occupation de l’espace littéral sans référent réel.
– Comment s’affranchir de l’imitation /du réalisme ?
4 mars 2019 Géocomposition
Les élèves ont commencé à rassembler leurs formes sur un même support. Ils essaient de rendre compte du mot tiré au sort (équilibre, organisation, etc).
Questionnements du programme : La matérialité de l’œuvre
La transformation de la matière. Les qualités physiques des matériaux.  La matérialité et la qualité de la couleur.
Objectifs
– Utiliser le bon vocabulaire.
– Comprendre la différence entre la figuration et l’abstraction.
– Revoir la base des mélanges en couleur/ Savoir exploiter la matière et ses effets pour créer une image/ Exploiter l‘espace du support / Organiser des formes / Observer et identifier le sens produit par l’organisation des formes.
11 mars 2019 Références
KUPKA : Autour d’un point 1911/30
TAUBER ARP Sophie :Tapisserie Dada, Composition à triangles, rectangles. 1916
DELAUNAYSonia : ‘’Automne’’ 1965, Lithographie
Kandinsky : ‘’Composition VI’’ 1913.
KLEEPaul : Rhythmisches (En rythme, Rhyth-misches) 1930 Theo Van Doesburg. Compositie XIII. 1918
MONDRIAN : ‘’Composition A’’ 1923.
MONDRIAN Piet : Broadway Boogie Woogie, 1942-1943, huile/toile
MALEVITCH : ‘’Sopremus n°58’’ 1916.
NEWMAN Barnett, Onement I (1948)
CALDER : ‘’Untitled’’ 1963.
MIRO : ‘’Bleu I, II, III’’ 1961.
Ward DUCK : ‘’pression’’ 2011.
POLLOCKJackon : Number One 1950
Mark ROTHKO : Untitled,1969
Compétences
Expérimenter, produire, créer :
A1- Choisir des moyens plastiques en fonction de leurs effets pour exprimer son intention
Mettre en œuvre un projet artistique :
B3- Savoir se repérer dans les étapes de la réalisation d’une production plastique et en anticiper les difficultés éventuelles
Se repérer dans les domaines liés aux arts-plastiques, être sensible aux questions de l’art.
D3- Proposer et soutenir l’analyse et l’interprétation d’une œuvre.
18 mars 2019 Géocomposition
Dernière séance sur le travail de formes géométriques. Les élèves ont essayé de rendre  compte d’une sensation au choix : organisation, chaos, équilibre, déséquilibre, apesanteur, gravité, etc.
Compétences
A. Exprimer, conduire, créer
A1. Choisir, organiser et mobiliser des gestes, des outils et des matériaux en fonction des effets qu’ils produisent.
A2. Représenter le monde environnant ou donner forme à son imaginaire en explorant divers domaines (dessin, collage, modelage, sculpture, photographie, vidéo…).
B. Mettre en œuvre un projet
B2.  Se repérer dans les étapes de la réalisation d’une production plastique individuelle ou collective, anticiper les difficultés éventuelles.

 

DONNER UNE SENSATION AU SPECTATEUR

carte couleur réalisationCarte Art abstrait et sensations 6e2 Mme RufoFlèche rouge

 

 

Masques du monde en papier mâché

Réalisation de masques en papier mâché

Recyclage de papier :  Plusieurs feuilles ont été récupérées  et rassemblées avec de l’eau pour former une pâte.

Masque doré Création Moulage

Le masque doré

  • Choisir un moule comme celui-ci       masque SERVANT DE MOULE
  • Couvrir votre moule avec des bandes une à une de trois couches de papier 
  • Appliquez la pâte à papier sur les couches recouvrant le moule
  • Laissez séchez plusieurs jours
  • Peignez à votre guise

 

LES RÉALISATIONS

 

LE DIAPORAMA : MISE EN ŒUVRE !

l’atelier maintenant en pleine action !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Masque et culture africaine – Arts premiers avec les Cinquièmes

 

Réalisation de masques liés aux Arts premiers qui ont alimenté les avant-garde artistiques du début du XXème siècle ( fauvisme, cubisme, expressionnisme, … ) par des formes, des couleurs, des motifs sur du papier Canson puis peints.

Une dimension cultuelle des masques  – la magie, le surnaturel –

Demande de Mme Rufo-Pantaléoni pour commencer le travail artistique : « Avec une feuille 24×32 et divers matériaux, créer un masque qui donne au visage un air étrange, surnaturel, magique ».

LES REALISATIONS DES ELEVES

Ces travaux sont en exposition au CDI.

 

A quoi je ressemble ?

Une séquence de cours d’Arts plastiques au collège a eu lieu avec la classe de Mme Rufo-Pantaleoni dont le but et l’objectif  est de mettre en situation les élèves de 3ème.

Problématique

  • Comment construire/imaginer un référent grâce à des fragments ? (Formes, couleurs, échelles, etc…)
  • Comment intégrer ou pas le détail (fragment) dans sa représentation ?
  • En quoi le fragment peut-il influencer la mise en espace de la figure sur le support ? Doit-on s’en imprégner ou s’en affranchir

 

PRÉSENTATION DES TRAVAUX

p1100145.jpg   p1100142

p1100141.jpg   p1100140.jpg

p1100134  p1100135.jpg

p1100138.jpg  p1100146.jpg

p1100144.jpg    p1100139

p1100137  p1100136

p1100143.jpg

 

Les planches de dessins du crâne posé sur la table

p1100326

La mission des élèves de 4ème2 demandée par leur professeure, Mme Rufo-Pantaléoni

Dessiner le plus fidèlement possible un crâne posé sur une table dans la salle d’Arts plastiques.

Contraintes :

  • Dessin au crayon à papier
  • Donner du volume ( le modelé : valeurs et ombres )
  • Grand format : utiliser le format en entier, ne pas réaliser un petit dessin

Les productions des élèves

Planches

p1100316   p1100320

p1100318  p1100319

p1100321 p1100322

p1100323.jpg  p1100324

 

 

 

Les sens dans tous les sens

Un projet proposé en classe d’Arts plastiques, dans le cadre du Parcours d’Éducation Artistique et Culturelle (PEAC) des élèves. 

Il a pour ambition et enjeux de favoriser l’égal accès de tous les élèves à l’art à travers l’acquisition d’une pratique interdisciplinaire « culture et créations artistiques« . C’est un  parcours qui permet à chaque élève d’aborder, dans cette diversité, les grands domaines des arts et de la culture, et de valoriser les activités.  Il conjugue une pratique expérimentée et la rencontre avec une artiste plasticienne dans le domaine des Arts.

Ce projet de la classe à PAC [Projet d’Action Culturelle] de l’année 2017-2018 a été mené avec les classes de 6ème 2 et de 6ème 4 de Mme Oracz, professeure d’Arts plastiques avec l’intervention de Mme Frédérique Fleury, plasticienne céramiste.

Les pistes et consignes de travail aux élèves

Réalisation d’un ou plusieurs croquis puis d’une maquette et enfin de la sculpture finale.
Nous leur avons demandé de choisir un des 5 sens et nous avons ensuite constitué des groupes de travail.
Nous leur avons demandé de réfléchir à ce sens choisi et de représenter ce qu’il leur évoquait – de manière poétique -.
De plus, nous avons pensé à un jardin imaginaire dans lequel nous retrouverions la vue, le toucher, le goût…

P1090784

Le projet « Les sens dans tous les sens »

 

L’INTERVIEW DE FREDERIQUE FLEURY

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le jeudi 21 Juin 2018, jour du vernissage de l’exposition des sculptures au collège, Yasser, 6ème2 et Aymen 6ème2 ont interviewé cette artiste sur son travail avec les élèves.

Yasser : Nous voulons vous interviewer. Nous avons plusieurs questions à vous poser.

Frédérique Fleury : Avec plaisir !

Yasser :Notre première question. Vous avez travaillé cette année avec plusieurs classes de Sixième.  Voulez-vous nous expliquer le projet au départ ?

Frédérique Fleury :  Je suis impliquée dans ce  projet  car je suis artiste. Votre professeur a décidé de faire intervenir un artiste pour que vous puissiez travailler une œuvre d’art.  Nous avons décidé de travailler sur le thème des Cinq sens. Et nous avons travaillé la céramique car c’est aussi ma spécialité.

Yasser : D’accord. J’aurais une deuxième question : Pourquoi avez vous choisi le travail sur la poterie? Je veux dire de la céramique.

Frédérique Fleury : J’ai choisi la céramique car c’est un matériau de terre donc primitif, très primaire et qui me permet de faire des choses compliqué.

Yasser : Pouvez vous nous donnez plus de détails ?

Frédérique Fleury : C’est à dire qu’avec des choses très simples, c’est à dire la terre, l’eau et le feu, on peut arriver à fabriquer des œuvres d’arts. C’est simple mais aussi un peu sophistiqué. Car il y a quelques apprentissages à avoir et moi je suis là pour vous les donner.

Aymen : Nous avons une troisième question.

Frédérique Fleury : Je suis toute ouïe.

Aymen : Voulez vous nous expliquer en quoi consiste votre travail sur la céramique ?

Frédérique Fleury : Mon travail de la céramique consiste à réfléchir à une œuvre, essayer de fabriquer ces œuvres puis de les fabriquer. Enfin les montrer aux spectateurs et au public pour qu’ils voient que l’art est une manière de communication. C’est une manière de communiquer ses impressions, ses émotions.

Yasser:  Merci. Alors, il nous reste deux questions à vous poser.

Frédérique Fleury : Bien sûr.

Yasser : Qu’aimez-vous dans la céramique ?

Frédérique Fleury : J’aime le côté souplesse de ce matériau. On peut le travailler sous plein de formes différentes. En passant après par le feu, la céramique devient complètement dure et elle devient pérenne. Cela signifie que c’est à partir de la céramique que l’on s’est rendu compte que l’Homme avait vécu dans un certain endroit en effectuant des fouilles. On retrouve donc la céramique dans l’art mais aussi l’archéologie.

Yasser : Alors comme dernière question : Aimez-vous le travail réalisé par les 6èmes du collège Paul Émile Victor ?

Frédérique Fleury : Oh oui bien sûr ! Je pense que vous avez beaucoup d’imagination et d’idées. Un peu bruyant mais à part ça, c’était très agréable de travailler avec vous.

Yasser : C’est la fin de l’interview. Merci de nous avoir accordé ce temps pour vous posez des questions, merci de nous avoir aider ! Au revoir !

Frédérique Fleury : Mais de rien, au revoir !

Mise en texte et mise en ligne de l’interview par Céanne, étudiante en service civique.

 

LES PRODUCTIONS : SCULPTURES EN CÉRAMIQUE

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

 

 

 

 

Écrire, peindre et danser

 

Dans le cadre du projet «  Danser Ensemble », les élèves de 6ème 6 et leur professeur M. Vacher ont travaillé avec une classe de CM1 de l’école de La Velette (Rillieux -La-Pape), en Mars 2018. Ils ont réalisé des acrostiches sur le thème de la couleur et du mouvement. Ils ont aussi  travaillé en arts plastiques à la manière de l’artiste Sonia Delaunay.  Inspirés par une de ses œuvres,  intitulée « Rythmes colorés », ils ont écrit, peint, découpé, collé et, bien sûr, dansé.

Voir l’article : Les couleurs en acrostiches

Pour connaitre Sonia Delaunay, consulter la vidéo :

LES RÉALISATIONS DES ÉLÈVES

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Exposition des travaux des élèves de 3ème de la classe d’Espagnol au CDI

 » Que sais-tu de l’Andalus ?/ ¿Qué sabes de Al Andalus? »

En juin 2018, une exposition d’affiches est présentée au CDI du collège.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mme Garcia, le professeure d’Espagnol est interviewé  sur le travail mise en pratique en classe d’Espagnol, dans le contexte du programme de langues et civilisation.

–  Dans quel cadre ces affiches ont-elles été réalisées ?

Mme Garcia : C’est le projet final de notre avant dernière séquence intitulée « Al Andalus » en classe de 3ème. C’est l’évaluation finale qui répond à une recherche personnelle guidée.A partir d’un Webquest – activité de recherche structurée dans le World Wide Web dont l’objectif pédagogique est l’acquisition de connaissance – élaboré par les deux professeurs d’Espagnol, Mme Legros et moi-même.

Il s’agit de questions dirigées. Des équipes de 4 élèves ont été constituées qui correspondent à 4 questionnaires différents. Les questions portent sur plusieurs thématiques :- la nourriture en Andalus- la société (incluant la religion, l’économie)- l’Andalus (son histoire, la période, la fin de l’Andalus……)

Le point central de ce travail est axé sur le savoir vivre ensemble. L’objectif est de montrer les 3 religions monothéistes existantes pendant quelques siècles.

– Quel a été le type de recherche ?

Mme Garcia : Les informations ont été diffusées à partir de documents préparés par les deux professeurs sous plusieurs formes :  lectures en cours, travail d’une BD, lecture d’une vidéo, documentation sur l’influence linguistique de l’arabe/espagnol. Le questionnaire comporte des adresses de sites, d’encyclopédies et dictionnaires en ligne pour consultation sur le sujet :  recherche personnelle; compréhension de lecture; vers une production personnelle : une affiche produite par un groupe de 4 élèves.

L’objectif du questionnaire, c’est permettre aux élèves de se concentrer sur leur lecture et canaliser une réponse, car une seule réponse est possible. La réponse est ciblée.

– Qu’avez-vous pensé du travail des élèves ? Ont-ils « joué le jeu » ?

Mme Garcia : Les élèves ont très bien travaillé. Ils se sont beaucoup investis car ils ont été sensibilisés par rapport à leur propre culture, leur propre identité. Les professeurs ont été satisfaits de l’investissement pour la plupart de leurs élèves.

Propos recueillis par la documentaliste.